Les Sud-Africains ont été intraitables dans le deuxième tournoi, ITF/CAT U14, Les Jeunes Dodos au centre national de tennis à Petit Camp. Devin Badenhorst et Line Greyling ont en effet affiché leur suprématie en remportant avec la manière, leurs finales respectives. Badenhorst est venu à bout de son compatriote, Denzel Seetso sur le score de 6-1, 6-2 alors que Greyling s’est offert le scalp de la Malgache Randy Rakotoarilala en trois manches, 6-4, 4-6 et 10-5. En double filles, la paire composée de la Mauricienne Malika Ramasawmy et Greyling a dominée les représentantes de la Grande Île, à savoir Miotisoa Rasendra et Maholy Razakaniaina en trois sets, 6-7 (5), 6-4 et 10-7.
En double garçons, Jake Lam, associé à Denzel Seetso, a pris la mesure du duo Gerard Henning-Devin Badenhorst en deux sets, 6-2 et 6-3. À noter que ces derniers avaient échoué en finale de la première étape contre les mêmes adversaires. Soulignons que cette deuxième étape, a aussi vu Jake Lam prendre la quatrième place au classement final du simple garçons, au terme d’une rencontre très disputée contre le Kenyan Jayson Mbogoro. D’ailleurs, ce dernier menait 4-1 au début du deuxième set, et s’est fait remonté par le Mauricien, qui a trouvé les ressources nécessaires pour égaliser à 5-5 voire 6-6. Le Kenyan a toutefois remporté le tie-break 7-1 et le match, 6-3 et 7-6.
Mais le grand bonhomme de cette compétition n’est autre que Devin Badenhorst, âgé de 13 ans, et qui a survolé les deux étapes du circuit. Sur la fin de la deuxième étape, il a été légèrement handicapé par une blessure au poignet. Du côté mauricien, la satisfaction est venue de Jake Lam et Malika Ramasawmy. Jake Lam n’a pas à rougir de sa défaite, lui qui était l’unique rescapé mauricien du tableau final du simple garçons de la seconde étape du circuit ITF-CAT U14. Il a perdu son pari face au n°1 d’Afrique du Sud, Devin Bendehorst mais force est de constater qu’il demeure en constante progression.