Changement de cap. Après avoir longtemps fait confiance à l’expertise européenne pour occuper le poste de Directeur technique national, la fédération mauricienne de tennis (FMT) s’est tournée cette fois vers l’Afrique. En effet, elle devrait accueillir dès la semaine prochaine, le Kenyan George Oyoo Oketch Kunya, 38 ans, qui compte un parcours appréciable à l’échelon de l’ITF.
Le Kenyan succèdera donc au Franco-Argentin Marcelo Wowk. qui avait mis prématurément un terme à son contrat courant mai après seulement neuf mois de service. Il est rentré en France trois mois plus tard, soit le 18 août dernier et de toute évidence, son passage à la direction technique n’aura pas eu l’effet escompté. Il n’a déposé aucun bilan. Avant Wowk, il y avait eu feu le Français Franck Buoro (décembre 2007) et auparavant les Français Philippe Lemoine (août 2004 – mars 2007) et Fabrice Péroux (mars 2007 à juin 2007) de même que Frantz Jessin (septembre 2002-août 2004). Franck Buoro avait déjà occupé le poste entre 1993 à 1997.
Reste que George Oyoo Oketch Kunya s’impose comme le deuxième entraîneur africain dans la hiérarchie qui se retrouvera à la barre après l’Ethiopien Habtu Belayneh. Celui-ci n’avait pas souhaité renouvelé son contrat après un court mandat entre 1997 et 1998. Avant lui, il y avait aussi eu les Français Jean-Baptiste Bollee qui n’avait pas fait long feu et Frank Couraud qui était là pendant quelques mois au début des années 90.
La fédération mauricienne aura donc opté pour un changement assez drastique en faisant cette fois confiance à un entraîneur africain. Autrement qui d’autre pourrait mieux connaître les réalités du tennis africain ? Son choix s’expliquerait par le fait que la FMT est satisfaite de l’engagement des deux coaches Malgaches qui sont déjà en service à Maurice.
Mais reste à savoir si la langue ne sera pas un obstacle de plus à surmonter sur le terrain et si le passage d’un système français à l’anglais à l’entraînement se déroulera sans gros chamboulements et dans de bonnes conditions.
George Oyoo Oketch Kunya aura déjà donné son accord de principe pour assumer ses nouvelles fonctions. Comme ses prédécesseurs, il sera, entre autres, responsable de l’entraînement de l’équipe nationale et de la sélection et sera chargé du volet de formation et de détection. Il était le candidat détenant le meilleur profil parmi d’autres qui avaient répondu à l’appel de la FMT. Son nom avait aussi été recommandé par la Fédération internationale de tennis, a-t-on indiqué.
Head coach de l’équipe kenyane de Coupe Davis l’an dernier au Maroc, George Oyoo Oketch Kunya avait aussi tenu le même rôle aux Jeux du Commonwealth à New Delhi en octobre 2010 et aux d’Afrique en 2007 à Alger. Les meilleurs joueurs qu’il a entraîné jusqu’ici sont Yesha Lakhani, Gilbert Kibet et Dennis Ochieng qui ont été déjà classés 330e, 475e et 517e juniors mondiaux ITF. Il est au service du tennis kenyan depuis 2002 et avait aussi été désigné capitaine de l’équipe de Coupe Davis de son pays en 2006.