Les Sud-Africains Devin Badenhorst (garçons) et Line Greyling (filles) sont entrés en force au palmarès du circuit ITF-CAT U14, qui a pris fin jeudi au centre national de tennis à Petit Camp. Ils ont en effet aligné leur second titre d’affilée en quelques jours d’intervalle en dominant les simples garçons et filles, Badenhorst s’imposant 6-1, 6-2 contre le Botswanais Denzel Seetso et Greyling s’offrant la palme aux dépens de la Malgache Randy Rakotoarilala 6-4, 4-6, 10-5. Quant à Maurice, elle sauve l’honneur avec les titres des doubles garçons et filles, où Jake Lam et Malika Ramasawmy ont partagé les honneurs avec Seetso et Greyling respectivement.
Devin Badenhorst et Line Greyling, qui avaient affiché leur suprématie en remportant haut la main la première étape (1-5 novembre), ont confirmé jeudi en simple. Lise Greyling réalisant même le doublé en double filles avec Ramsawmy après leur échec subi en quarts de finale de l’étape précédente face aux mêmes Malgaches Miotisoa Rasendra et Maholy Razakaniaina, qu’elles ont défaites en finale en trois sets 6-7, 6-4, 10-7.
Par contre, le tandem Badenhorst-Henning a été cette fois privé du doublé par le duo Jake Lam-Denzel Seetso qui l’a emporté 6-2, 6-3. Ces derniers ayant échoué en finales de la première étape contre les mêmes adversaires. Cette seconde étape a également vu le Mauricien Jake Lam terminer à la 4e place du classement final du simple garçons au terme d’un match fort disputé contre le Kenyan Jayson Mbogoro. Menant 4-1 au début du second set, ce dernier a fait face à la remontée du Mauricien, qui a égalisé à 5-5, même 6-6. Mais plus puissant et ferme sur ses appuis, le Kenyan a remporté le tie-break 7-1 et le match 6-3, 7-6.
Reste que c’est bien Devin Badenhorst qui est sorti du lot durant ce double circuit. Âgé de 13 ans, il n’a pu s’exprimer au mieux de son potentiel sur la fin de la seconde étape en raison d’une blessure au poignet. « J’ai commencé à avoir mal trois jours de cela et j’ai changé de tactique en jouant des balles slicées tout en restant consistant et faisant le moins de fautes possible. Ce sont mes premiers tournois à Maurice et également mes premiers titres U14 sur le circuit ITF », confie-t-il.
Il raconte qu’il a débuté le tennis à l’âge de deux ans et qu’il a choisi d’être plus agressif en jouant des tournois de compétition à cinq ans. Néanmoins, ses parents et lui ont privilégié dans un premier temps des tournois ITF qui se déroulent hors du continent africain, plutôt que les tournois de la CAT pour « jauger mon niveau et me comparer aux non-Africains », précise-t-il. « Mais on a constaté qu’ils n’étaient pas meilleurs que nous. De ce fait, je vais désormais participer à plus de tournois africains et locaux en Afrique du Sud, une fois que mon poignet sera au point. »
Davin Badenhorst vit à Johannesburg, mais s’entraîne au centre de Pretoria. Dans quelques années, il fera sûrement encore parler de lui, à l’instar d’autres jeunes de son pays qui sont passés sur le circuit mauricien.