Les joueurs mauriciens engagés aux Championnats d’Afrique U16/U14 de tennis à la Smash Academy au Caire en Egypte, n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Une fois de plus, serait-on tenté de dire.
Rien que deux des six éléments mauriciens engagés ont été plus loin que le premier tour en simple, à savoir Dylan Foo Kune en U16 garçons et Shannon Wong en U16 filles. Le premier nommé a battu le Sud-Africain Loyd Harris 1-6, 6-1, 6-3, tandis que la seconde a bénéficié du forfait de la Soudanaise Samaf Yahia. Mais au deuxième tour, l’aventure allait prendre fin pour nos deux représentants. Dylan Foo Kune aura quand même eu le mérite de tomber après haute lutte face à l’Egyptien Youcef Sherif, 6-7, 4-6. Quant à Wong, elle n’a clairement pas fait le poids contre la Sud-Africaine Ilze Hatting, il est vrai tête de série numéro un, 0-6, 1-6.
Quant aux autres représentants mauriciens, ils ont été sortis au tour inaugural sans faire impression. En U16 garçons, Julien Min Fa n’a pas résisté au Burundais Guy Orly Iradukunda, 2-6, 0-6. En U16 filles, Eugénie Lim Ah Tock n’a pas fait mieux face à la Ghanéenne Elisabeth Kapari, 6-4, 6-2. En U14 filles, Amélie Boy et Maelyn Chan Tam Neng sont tombées face aux Egyptiennes Ahlam Shawat (2-6, 0-6) et Lamis Al Hussein (4-6, 2-6) respectivement.
En double garçons U16, toutefois, le duo Foo Kune/Min Fa a bien joué le coup passant les deux premiers tours et ne s’inclinant qu’au stade des demi-finales face à la paire marocaine, Mustapha Belcora/Amine Zahoud, 7-5, 2-6, 7-10.
Lors du warm-up event qui avait précédé cette 35e édition des Championnats d’Afrique U14/U16, les raquettes mauriciennes n’avaient guère brillé non plus. Julien Min Fa, Shannon Wong et Amélie Boy avaient passé le premier tour avant de prendre la porte de sortie au deuxième, tandis que Foo Kune, Lim Ah Tock, et Chan Tam Neng avaient été éliminés d’entrée.