Les trois Mauriciens qui sont parvenus à atteindre la finales de la 2e étape du circuit ITF CAT U12-14, ont malheureusement courbé l’échine hier à Petit Camp. En effet, Hemanshu Rambojun (U14 garçons), Jason Ah Chuen (U12 garçons) et Amélie Boy (U12 filles) n’ont pu goûter au succès, alors que jusqu’à présent, tout leur avait réussi. Mais ils n’ont, toutefois, pas à rougir car l’opposition était de taille.
Hemanshu Rambojun a tenu tête à son adversaire, Nicolas Farès. Le Réunionnais avait remporté la première manche du circuit et partait favori. Rambojun lui a tout de même opposé une farouche résistance. Le premier a d’ailleurs été très disputé et la décision s’est faite au tie-break, Farès l’emportant 7 à 6. Dans le second set, le Réunionnais joua plus libéré pour s’adjuger la victoire, 6 jeux à 3.
Rambojun, 13 ans, n’a donc pu prendre sa revanche contre Farès qui l’avait battu au stade des quarts de finale lors de la première étape. Le Mauricien aura quand même démontré de belles qualité lors de son cheminement vers la finale, notamment en demi-finale quand il disposa sans coup férir de l’autre Réunionnais, Alan Ouazana en deux petits sets 6-2 et 6-1.
En finale des moins de 12 ans garçons, le Réunionnais Cyril Respaut a fait respecter la logique en dominant le Mauricien Jason Ah Chuen en deux manches, 6-1, 6-3. Expéditif en demi-finale face au Malgache Miary Rakotondramboa (6-0, 6-1), Ah Chuen n’a pas été en mesure de reproduire la même performance face à Respaut qui avait remporté la première manche du circuit lundi et qui s’était aussi imposé l’année dernière.
En U12 filles, Amélie Boy partait avec des ambitions légitimes en finale surtout après sa belle victoire en demi-finale aux dépens de la Malgache Sariaka Radilofe, n°2 du tableau, en deux sets, 6-3, 6-3. La Mauricienne n’a pu rééditer cette performance face à l’autre Malgache, Randy Randrianasoloson en finale, hier. Celle-ci avait sorti la favorite du tableau, la Réunionnaise Emmanuelle Girard et a donc continué sur sa belle lancée pour l’emporter face à Boy, 6-2, 7-6. La Mauricienne a, néanmoins, prouvé qu’elle n’était pas dénuée de qualités et cela n’augure que du bon pour l’avenir.
La finale des moins de 14 ans filles était la seule où les couleurs mauriciennes n’étaient pas représentées. Rachel Bardet n’avait pu se hisser en finale ayant été battue en demi-finale par la Malgache Miora Raoilison. Il faut souligner que Bardet a été handicapée par une tendinite à l’épaule. Elle devra maintenant observer une période de repos.
Pour en revenir à la finale, elle a été remportée par la Réunionnaise Eva Payet qui a disposé de Miora Raoilison justement, en deux manches, 6-2, 6-4.
Les finales de double ont été disputées vendredi. En U14 garçons, la paire réunionnaise composée de Nicolas Farès et Alan Ouazana a dicté sa loi face aux Mauriciens Hemanshu Rambojun et Dean Dulthummon, 6-3, 6-7, 10-4. Chez les filles, les Malgaches Océane Razakaboana et Miora Raoilison se sont adjugé le titre 3-6, 6-0, 10-8 contre les Réunionnaises Marieme Aw et Eva Payet.
Dans la catégorie des moins de 12 ans, en masculin, le tandem composé du Mauricien Anthony Kwok et du Réunionnais Cyril Respaut a pris la mesure des Malgaches Sitraka Rabarijoly et Miary Rakotondraboa, 7-5, 6-3, tandis que chez les filles, les représentantes de la Grande île, Randy Randrianasoloson et Sariaka Radilofe se sont imposées en deux sets, 6-0, 6-3, face au duo réunionnais Emmanuelle Girard/Catherine Roche.