Moins connu des autres tournois majeurs du circuit national, le Rose-Hill Club Open débute ce vendredi sur les courts en terre battue du club. Il va durer huit jours, la phase finale étant prévue le 6 août. Si le Malgache Jean-Richard Randriamanantsoa sera bien présent pour défendre son titre du simple hommes, on assistera à une lutte à trois entre Sarah Introcaso, Céline Wan Min Kee et Andrea Foo Kune pour celui du simple dames.
L’an dernier, il n’y avait pas de tableau du simple dames en raison de l’engagement de la plupart des joueuses locales aux préparatifs des Jeux des îles. Mais en 2014, Astrid Tixier l’avait emporté 6-0, 6-0 aux dépens de Shannon Wong.
Jean-Richard Randriamanantsoa avait quant à lui remporté la finale masculine aux dépens de Dean Dulthummon 6-1, 6-2. En demi-finales, il avait éliminé 6-4, 6-1 Hemanshu Rambojun, alors que le Roumain Daniel Bazu s’inclina face à Dulthummon 4-6, 3-6. Jean-Richard Randriamanantsoa avait succédé au palmarès à son compatriote Jacob Rasolondrazana, qui s’était imposé 6-3, 6-3 contre Marcos Lushinger l’année précédente.
Reste que le tournoi ne trouve pas de sponsors depuis tout au moins quatre ans, nous dit Dominique Thomas, responsable de gestion et d’organisation de tournois au Club de Rose-Hill. Ce manque de soutien oblige ainsi le club à financer lui-même le tournoi.
Dix-huit tableaux sont à l’affiche et environ 130 participants sont inscrits contre une cinquantaine de plus l’année dernière, précise-t-on. « Le but est d’en faire profiter aux jeunes qui sont actuellement en vacances scolaires », déclare Dominique Thomas. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a devant les deux manches du circuit ITF U18 qui débuteront le 20 août au centre de Petit Camp.
Kenny Ah Chuen, le Malgache Jean-Marc Randriamanalina et Hemanshu Rambojun sont les trois autres principaux prétendants au titre du simple hommes. D’autres titres seront décernés en U8, U10, U12, U14, U16 garçons et U10, U12, U14 (filles) ainsi qu’en double garçons, double filles, double hommes et masters.