Les Mary Pierce Indian Ocean Series, premier tournoi international de tennis féminin du genre à Maurice et homologué par l’ITF, ont débuté ce matin et se poursuivront jusqu’au 21 juin à Ace Tennis Riverland, Grand-Baie La Croisette.
Trente-deux joueuses sont en lice, dont 14 sont classées entre les 391e et 1183e positions au niveau mondial. Outre les Mauriciennes, elles viennent des États-Unis, d’Afrique du Sud, d’Allemagne, de Russie, de Belgique, de France, d’Inde, entre autres, et ont un seul objectif : gagner des points afin d’améliorer leur classement mondial et national.
Si Shannon Wong Hon Chan (3e au classement national) est qualifiée d’office, Emmanuelle De Beer (18e) est parmi les quatre joueuses qui ont reçu une wild card (invitation par la direction du tournoi). Il y a deux jours de qualifications et sept jours de tableau final.
Les Mary Pierce Indian Ocean Series se déroulent en quatre étapes. La première a eu lieu à Madagascar du 8 au 14 juin 2015, les deux suivantes à l’île Maurice, du 15 au 21 juin et du 22 au 28 juin 2015 (qualifications samedi 20 juin et dimanche 21 juin). Les étapes mauriciennes constitueront le point culminant du tournoi.
Maurice est le seul pays à accueillir deux étapes de la compétition. La dernière étape, quant à elle, se déroulera à l’île de La Réunion du 29 juin au 5 juillet 2015. Par ailleurs, grâce à une dotation financière de $ 10 000 (?Rs 350 000), chaque tournoi réunira 32 joueuses professionnelles de plusieurs pays.
« Ces tournois permettront à Maurice et aux îles de l’océan Indien d’être sur la carte du tennis mondial en entrant dans le circuit ITF Pro. De plus, ils permettront aux jeunes espoirs de la région de découvrir le tennis de haut niveau et d’améliorer leur classement. J’ai moi-même débuté dans ce genre de tournoi et j’avoue que ce n’était pas facile mais avec de la volonté, j’ai pu accéder au classement mondial », souligne Mary Pierce, à la base de l’initiative de ce tournoi.
À noter que ce premier tournoi des Series oppose des joueuses de 15 nationalités différentes et dont la moyenne d’âge est de 19 ans et demi. Les plus jeunes joueuses sont Warona Mdlulwa (Afrique du Sud) et Jaeda Daniel (États-Unis), toutes deux âgées de 15 ans. L’équipe organisatrice à Maurice est composée de Mary Pierce elle-même, LUX* Sports, de l’agence Org’Events et de la Fédération mauricienne de tennis.