Le Français Simon Leconte (28 ans) a remporté hier à Petit Camp la finale simple hommes du Mauritius Union Group Tennis Open. Il a pris la mesure du Malgache Jean-Richard Randriamanantsoa en deux sets très disputés, 7-5 et 7-6. En U16 filles, Sarah Introcaso n’a fait qu’une bouchée de Malika Ramasawmy, 6-1 et 6-0.
Le tournoi Mauritius Union devait initialement prendre fin samedi dernier, mais deux finales n’avaient pu être disputées en raison de fortes averses. Les rencontres ont été repoussées à hier. Simon Leconte, jeune entraîneur de tennis à Riverland (Tamarin) depuis août de l’année dernière, avait à coeur de se tester face aux meilleurs de l’île. « J’avais pris part en décembre dernier à ma première compétition sur le sol mauricien, à savoir le Wilson Open, mais j’ai dû déclarer forfait. Le Mauritius Union est mon premier tournoi de l’année à Maurice et aussi ma première victoire sur le sol mauricien », a souligné le vainqueur.
Ce dernier a avoué d’ailleurs ne pas être dans une excellente condition. « Je suis bien loin de ma meilleure forme. Je voulais avant tout me tester dans ce tournoi. Pour cette finale contre Jean-Richard Randriamantsoa, je voulais surtout ne pas mettre de rythme car il a beaucoup plus de mal à s’exprimer de cette façon. J’ai mis tous les atouts de mon côté. » Ce qui impressionne chez Simon Leconte, c’est la qualité de ses services et sa sérénité dans les moments cruciaux. « Je n’avais pas besoin de me mettre la pression. Je sais que je ne suis pas en excellente condition physique. Je me suis juste adapté à mon adversaire pour faire la différence. L’important était tout simplement de remporter la victoire », a ajouté celui qui retournera en France au mois de septembre.
Le Malgache éternel second
Jean-Richard Randriamanantsoa joue pour sa part de beaucoup de malchance. Il s’est beaucoup démené comme toujours, en proposant un tennis agressif et très porté sur l’attaque. Mais c’est encore une finale de perdue. Le coach de Petit Camp ne compte pas baisser les bras, lui qui espère croiser la route de ce même adversaire à l’occasion d’un prochain tournoi. « Il a été meilleur que moi en étant plus tactique. Il a refusé le jeu et ça lui a souri. Ça fait partie du tennis. Il a été le plus régulier depuis le début du tournoi et c’est tout à fait normal qu’il soit le grand gagnant. Je ne compte pas baisser les bras et je vais continuer à travailler dur. Je pense que je dois m’améliorer au niveau mental. Si j’arrive à trouver le juste équilibre, je deviendrai plus dangereux », a soutenu le Malgache.
Chez les filles, Malika Ramasawmy visait un deuxième titre au tournoi de simples, après avoir été sacrée en U14 contre Kelly Leung. Mais Sarah Introcaso a été beaucoup trop forte, et s’est adjugé la palme en deux sets vite expédiés, 6-1 et 6-0.