Développement dans l’affaire de la présumée agression survenue le 27 novembre dernier sur un adolescent de 17 ans souffrant de dystrophie musculaire au centre national de Petit Camp. Hier matin, les parents de l’adolescent se sont rendus à Petit Camp accompagnés de leur fils et de deux policiers de la station de Phoenix pour avoir une explication avec le présumé agresseur, le président de la Fédération mauricienne de tennis (FMT), Mike Wong.
Il en ressort que celui-ci a présenté verbalement des excuses à la présumée victime en présence de ses parents. Mike Wong a aussi dit qu’il le ferait en écrit, nous a glissé le constable Veerapah à la sortie de cette rencontre hier matin. « Nous étions là pour une médiation. Mike Wong a demandé des excuses et a dit qu’il le fera aussi en écrit dans un mail qu’il enverra incessamment aux parents de l’adolescent. Finalement, il y aurait eu agression et l’adolescent en aurait été d’une certaine façon la victime…», nous a-t-il déclaré ce matin.
C’est vers les 10 h que les parents de l’adolescent se sont arrivés à Petit Camp accompagnés de leur fils et de deux policiers. Ces derniers sont alors entrés dans le Club House pour se diriger sur le pelouse où Mike Wong est venu les rencontrer. Ce dernier s’est ensuite dirigé vers une petite salle au fond du couloir du Club pour s’expliquer avec les policiers.
Les parents concernés ainsi que leur fils ont ensuite été appelés pour une médiation. A un certain moment, l’adolescent est sorti seul de la salle laissant ses parents à l’intérieur avec les policiers et Mike Wong. Selon nos renseignements, le président de la FMT aurait toujours nié les faits qui lui sont reprochés dans ses arguments. Reste que sa lettre d’excuses est attendue avec beaucoup d’intérêt par les parents de l’adolescent. « Dans sa lettre, nous nous attendons à ce qu’il s’excuse d’avoir agressé notre fils. Autrement, nous nous nous verrons dans l’obligation de rapporter ces faits à qui de droit », ont-t-il rappelé.