Astrid Tixier et le coach malgache Jean-Richard Randriamanantsoa ont enlevé les titres du simple hommes et simple dames lors de la phase finale du Emcar Sports, samedi au Club Tennis Nord à Mapou. Tixier s’est offert une revanche contre Shannon Wong, l’emportant 6-4, 4-6, 6-1 pour conserver son titre, alors que le Malgache a dominé 6-2, 7-5 Adam Ramasawmy, finaliste l’an dernier.
Jean-Richard Randriamanantsoa succède à son compatriote Jean-Marc Randriamanalina au palmarès dans cette finale du simple hommes qui a été finalement moins intense que prévu. Depassé, son challenger ne put que lui concéder le premier set 2-6. Et pour Ramasawmy, ce n’était certainement pas la meilleure entrée en matière qu’il pouvait espérer.
À peine s’était-il remis de ce coup de massue que Ramasawmy voyait déjà son adversaire se détacher dans le set suivant après l’avoir accroché à 3-3. Plus en jambes, le Malgache fera au bout du compte la différence, enlevant le set et le match 7-5 en un peu plus d’une heure. C’est dire que Ramasawmy, qui jouait à domicile à Mapou, devra encore attendre pour crier victoire.
En simple dames, Astrid Tixier, sans doute plus motivée que jamais par cette première défaite subie en finale il y a un mois à Petit Camp face à Shannon Wong, en cinq confrontations, avait à coeur de se rebiffer. Elle est arrivée avec cet esprit de revanche et surtout en tant que tenante du titre. Et leur nouveau duel lui est cette fois revenu en trois sets 6-4, 4-6, 6-1.
Malgré le retour de Shannon Wong qui égalisa au 2e set, Tixier resta forte pour s’adjuger le match au 3e set 6-1 après environ 2h30 de lutte en présence d’une bonne assistance qui ne voulait pas rater leur nouveau face-à-face. L’an dernier, Tixier l’avait emporté 6-3, 6-1, signant alors son troisième titre en quatre finales contre Wong.
Jean-Richard Randriamanantsoa remporta aussi le titre du double hommes 3-6, 6-2, 10-5 avec son partenaire Ryan Wong face au tandem composé de Adam Ramasawmy et Alexandre Daruty. Ce dernier est de retour après quatre années passées à l’étranger. On se souvient qu’il avait enlevé, en 2008, la finale du simple hommes contre Yann Ménager.
Autre finale qui a également retenu l’attention est celle du simle hommes U18 qui tourna cette fois à l’avantage de Julien Min Fa aux dépens de Dylan Foo Kune. Il l’emporta 6-3, 6-4, démontrant qu’il avait progressé à la suite de son passage en France. La finale U14 garçons est revenue à Hemanshu Rambojun, qui disposa en trois sets de Dean Dulthummon 6-3, 6-7, 6-4.