C’est un nouveau tournoi qui a débuté hier à Petit Camp pour les jeunes raquettes mauriciennes. Cette seconde étape du circuit ITF-CAT U12/U14 Maurice Les Jeunes Dodos permettra aux uns de se ressaisir et aux autres de confirmer leur prestation. Ils sont déjà sept joueurs à frapper aux portes des demi-finales aujourd’hui, Jason et Kenny Ah Chuen, Anthony Kwok, Amélie Boy, Zara Lennon, Sharlyn Chan Tam (U 14) et Sarah Introcaso (U12), et trois à viser les quarts de finale.
Amélie Boy (1) et Zara Lennon (3) ont bénéficié d’un bye au 1er tour et aborderont leur premier match avec plus de ressources, l’une face à Perrine Blanc et l’autre contre Lola Klore, toutes deux de La Réunion. De son côté, Sharlyn Chan Tam défie la n°2 du tableau et finaliste de la manche précédente, la Malgache Sariaka Radilofe. C’est dire que ses chances d’entrer dans le dernier carré sont moindres.
En U12 filles, Sarah Introcaso se trouve être la seule Mauricienne à jouer pour une place en demi-finales. Elle a défait 6-3, 6-3 une autre Malgache au 1er tour et affronte aujourd’hui la Réunionnaise Lara Oudin, qui s’était inclinée en finale mardi face à sa compatriote Anita Hutellier. Cette dernière entre en lice aujourd’hui en tant que favorite face à la Malgache Manuella Robinson. Quant à la Mauricienne Théa Wong, elle n’a cette fois pas eu de chance, perdant d’entrée 3-6, 5-7 après avoir été quarts de finaliste la semaine dernière.
En U14 garçons, l’attention reste bien sûr braquée sur Jason Ah Chuen, vainqueur de la première manche face au Malgache Miary Zo Rakotondramboa. Les deux joueurs ont d’ailleurs bien entamé leur nouveau duel à distance, le Malgache ayant déroulé 6-3, 6-1 face au Mauricien Shaheel Busguth, alors que Jason Ah Chuen en a fait autant contre le Réunionnais Mateo Vidot 6-3, 6-1. Mais on surveillera aussi Kenny Wong, qui reste en embuscade. Il devra vaincre le Réunionnais Alexandre Pischon de Bury pour atteindre le carré d’as.
Enfin, en U12 garçons, Ronan Chow Tse Pin, Christopher Fok Kow et Jason Espitalier-Noël devront cette fois bien s’accrocher s’ils veulent franchir ce 2e tour fatidique pour faire oublier l’absence totale de joueurs mauriciens en quarts de finale dans le tournoi précédent.