Seule la Mauricienne Shannon Wong a survécu au 2e tour du simple de la seconde étape du circuit ITF junior U18 qui a débuté lundi au centre de teniis de Petit Camp. Tous les autres Mauriciens sont passés à la trappe, certains d’entrée, d’autres au tour suivant. Aujourd’hui, Shannon Wong affronte en quarts de finale la Russe Elisabeth Lyukshinova, classée n°3 et 439e jr mondiale.
Contrairement à la première étape du circuit (grade 4) où les raquettes locales avaient buté sur les premier et deuxième tours, l’une d’entre elles a pu cette fois relever le défi pour accéder au tour suivant. Un quart de finale synonyme de véritable test pour Shannon Wong après ses deux victoires remportées d’entrée contre la Hong-Kongaise Yue Tung Liu 6-2, 6-1 lundi, puis hier face à l’Allemande Caroline Sautter 7-6 (4), 6-4, celle-ci classée 1379e. « Je dois être prête pour mon quart, car la Russe frappe fort la balle. Je dois être consistante et ne rien céder », nous confiait-elle hier.
Outre la Mauricienne et la Russe, elles sont quatre Sud-Africaines à avoir validé leur place en quarts de finale. Si Janet Koch (1), Huibre-Mare Botes (455e) et Marli Van Heerden (489e) sont exactes au rendez-vous, leur compatriote sud-africaine Chelsea Lee Steward a vraiment fait fi de l’opposition puisqu’elle est classée 2147e jr mondiale. La Singapourienne Rheeya Doshi, 238e et n°2 du tableau, et la Taïwanaise, I-Hsuan Cho, qui fait figure d’épouvantail, complètent ces quarts de finale. Celle-ci, âgée de 13 ans seulement, avait enlevé haut la main samedi dernier son premier titre sur le circuit aux dépens de la Hong-Kongaise Ka Man Carima Ma (305e), 7-5, 6-0. Doshi et Cho devraient se croiser en demi-finales dans le bas du tableau, sauf surprise.
Au premier tour, la Taïwanaise s’était défaite en trois sets de la Mauricienne Emmanuelle de Beer 6-1, 2-6, 7-6 avant de prendre plus facilement la mesure de la Sud-Africaine Sarah Sarjoo 6-1, 6-4. N’était un tirage au sort malchanceux, De Beer, classée 674e jr mondiale, aurait pu aller plus loin dans ce tournoi après une élimination au 2e tour la semaine dernière par la Namibienne Lesedi Jacobs, classée tête de série n°2. De son côté, Amélie Boy a arraché un set à Marli Van Heerden avant de s’incliner au 1er tour 1-6, 7-6 (5), 0-6.
Dans le simple hommes également, Dylan Foo Kune (756e) a une fois de plus craqué au 1er tour en chutant 3-6, 6-1, 3-6 devant l’Allemand Luis Erlenbusch, qui figure très loin dans le classement (1293e). Foo Kune évolue depuis quelque temps à l’étranger. « Il lui manque toujours des tournois relevés pour progresser. Ici, nous faisons de notre mieux avec les autres pour les encadrer avec les moyens disponibles, mais il faut impérativement qu’ils partent faire plus de tournois à l’étranger. Car ce sont ces matches-là qui leur permettront de faire la différence. Autrement, les résultats resteront toujours tels qu’ils sont », ne peut que constater le DTN de Maurice, le Kenyan George Oyoo.
Hier, Hemanshu Rambojun a lui aussi subi un lourd échec au 2e tour 2-6, 0-6 face à l’Allemand Tim Ruelh, n°7 et 880e. Il en fut de même de Jason Ah Chuen, Dean Dulthummon, Reetsh Newaj, Ryan Wong et Christopher Kwo. Samedi dernier, la finale de la première manche est revenue au Sud-Africain Brandon Laubser, n°3 et 361e jr, aux dépens du favori, le Britannique Ben Stride, n°2 et 357e, 6-4, 6-0.
La phase préliminaire de cette seconde étape du circuit mauricien s’était tenue samedi et dimanche. Mais lundi, les derniers matches du 1er tour n’ont pu avoir lieu en raison du mauvais temps. Ils se sont donc poursuivis hier matin au club tennis Nord à Mapou. La phase finale est prévue samedi matin à Petit Camp.