Julie Dutos est venue mettre fin aux espoirs d’Astrid Tixier de remporter sa première levée du simple dames de l’Anglo Mauritius Open après deux finales perdues en 2009 et 2010. Dutos a assuré sa place dans le dernier carré en s’imposant 7-5, 0-6, 6-3 lundi. Elle en découdra au prochain tour avec Eugénie Lim Ah Tock, et le vainqueur de ce match croisera le fer avec Shannon Wong pour le titre samedi, jour de la phase finale du tournoi au Club de Rose-Hill.
Classée n°1 du tableau, Tixier rate ainsi, à l’inverse de Dutos, son entrée dans le tournoi cette semaine. Dutos devrait atteindre la finale, sauf si Eugénie Lim Ah Tock en décide autrement. Au tour précédent, cette dernière a dû s’appliquer pour venir à bout de Rachel Bardet 6-2, 7-6, 8-6 qu’elle affrontait pour la première fois. « Au début, cela passait bien pour moi. Mais une fois qu’elle s’installa dans le match, j’ai dû m’accrocher jusqu’au bout pour gagner », confie Lim Ah Tock.    
Dans l’autre moitié du tableau, Shannon Wong a concédé un set à Sophie Pismont 6-3, 3-6, 6-4 pour assurer sa place en finale. En quarts de finale, Pismont s’était imposée 6-0, 6-1 face à Charlotte Bardet, les deux joueuses ayant bénéficié d’un bye d’entrée. La finale du simple dames pourrait être très équilibrée, sauf surprise.
Chez les hommes, la finale à distance entre les deux coaches nationaux malgaches ne fait que commencer. Les deux demi-finales prévues à 18h cet après-midi mettront aux prises d’une part Jean-Marc Randriamanalina (1) au jeune Ryan Wong et de l’autre Jean-Richard Randriamanantsoa (2) au Polonais Lucasz Skowronski.
En deux matches, Jean-Richard Randriamanantsoa n’a concédé aucun jeu depuis le début du tournoi. De son côté, Ryan Wong avait mis fin au parcours de Dean Dulthummon (q) en quarts de finale 6-3, 6-1. Celui-ci s’était bien montré intraitable au 1er tour face à Mark-Daniel Pillai, battu 6-3, 6-3.
Dans les trois autres quarts de finale, Jean-Marc Randriamanalina a écarté 6-4, 6-1 Abdullah Toorawa (q), Lucasz Skowronski a pris la mesure de Roy Jessury (q) 6-0, 6-0 tandis que Jean-Richard Randriamanantsoa a disposé de Stéphane Thomas (q) 6-0, 6-0. Abdullah Toorawa avait atteint les quarts de finale aux dépens de la tête de série Dylan Foo Kune 4-6, 6-1, 6-2.
Gagnant du Rose-Hill Open en août, Jean-Richard Randriamantsoa trouve que, même si le tournoi accueille de nouveaux joueurs cette année, l’objectif est clair : « Tous les adversaires sont valables. Chaque match que je joue est important et je me bats jusqu’au bout. »
Par ailleurs, plusieurs finales ont livré leur verdict durant le dernier week-end. En simple hommes +35 ans, Eddy Clarisse s’est offert un troisième sacre d’affilée aux dépens de Bernard Thomas 7-5, 7-6.
Pour rappel, les gagnants de simple hommes et dames remporteront chacun Rs 15 000 et un bonus de Rs 10 000 chacun en sus des Rs 500 accumulés pour chaque tour passé.