Le tirage au sort du tournoi par équipes, qui commence ce lundi au gymnase de Roche-Caïman, n’a pas été très favorable aux pongistes mauriciens. Tirée dans la poule A, Maurice hérite des redoutables Malgaches et de Maldives, la grande inconnue. Chez les filles, c’est un peu plus compliqué puisqu’elles joueront toutes leurs adversaires avant de pouvoir espérer aller en finale.
Chez les messieurs, il y aura finalement six équipes, réparties en deux poules de trois. Maurice a été tirée dans la poule A en compagnie de Madagascar et des Maldives. Une situation qui n’enchante pas vraiment Patrick Sahajasein, le team manager. « On attendait ce moment. Mais là, il va falloir jouer serré. »
Or, l’ordre de jeu est simple. Le tirage au sort s’est effectué selon les derniers classements aux JIOI de 2007 à Tana. Madagascar hérite logiquement de la tête de série n°1, Maurice est deuxième. « C’est clair que les Malgaches sont de gros morceaux. Mais il s’agira aussi de sortir un bon jeu », lance-t-il.
Les Mauriciens auront certes le temps de voir évoluer leur vieil ennemi, puisque Madagascar et les Maldives s’affronteront lors du premier match. « On pourra observer. Mais c’est juste après que cela se corse », soutient-il. Il n’a pas tort, surtout que la deuxième rencontre opposera les Mauriciens aux Malgaches.
Mais Maurice affrontera, pour sa deuxième sortie dans ce tournoi, les Maldives, dont on ne connaît rien. Quoi qu’il en soit, tout le monde veut croire dans les chances mauriciennes. « On a un gros coup à jouer. On pourrait viser l’or. Mais il faudra jouer serré »
Un avis que partage Jean-Michel Appasamy, le doyen de l’équipe. « J’ai l’impression que c’est très important pour les Mauriciens. On va essayer de se surpasser », clame-t-il. Pour rappel, Maurice avait pris la troisième place aux Jeux de Tana, après une lutte épique contre les Malgaches, en route vers l’or.
Pour les demi-finales, le premier de la poule A affrontera le deuxième de la poule B, alors que le premier de la poule B se mesurera au deuxième de la poule A. À ce stade, les compétitions restent ouvertes. D’autant que la poule B réunit La Réunion, les Seychelles et Mayotte.
Chez les dames, les données sont un peu différentes. Cinq équipes engagées dans une unique poule, une lutte à cinq qui commence dès lundi, où chacun aura à puiser dans ses réserves pour aller chercher la victoire. Ici, l’ordre de jeu est quelque peu différent. Madagascar, en tête de série n°1, se pose comme un candidat logique à la victoire, alors que La Réunion tentera de lui barrer la route. Maurice et les Seychelles arrivent en troisième et quatrième positions respectivement. Alors que les Maldives occupent la dernière place.
Le classement final de cette poule déterminera les finalistes, alors que les places d’honneur seront attribuées directement. « Là aussi, il s’agira de bien négocier », avance Patrick Sahajasein. Négocier son coup et se retrouver en position de force pour la finale. « On va donner le tout pour le tout. Déjà, il s’agira de se retrouver sur le podium », avance le team manager.
Pourtant, selon lui, ce sera très disputé. « Je pense qu’on aura droit à des matches comme ceux de 2007 : très serrés. » Mais si Maurice remporte l’or pour son entrée en matière, il ne faudra pas s’endormir. Viendront ensuite le double, puis le simple. Et là, ce sera à quitte ou double…