Les associations et comités régionaux de Maurice, de La Réunion et des Seychelles se sont rencontrées la semaine dernière, en amont du Huawei International Table Tennis Tournament, pour décider d’une stratégie commune afin d’améliorer les échanges entre les nations de l’océan Indien. Chaque pays a pris l’engagement d’organiser une compétition où les deux autres seront, bien entendu, invitées.
Ce calendrier régional, s’il peut être appelé ainsi, se poursuivra cette année. Après la première étape avec le Huawei International Tournament, rendez-vous est pris à La Réunion pour le Tournoi international de La Cressonnière. La Réunion, représentée par Nelson Fontaine, a laissé entendre que cette initiative perdurera dans le temps.
« Le Tournoi international de La Cressonnière concernera les seniors », note l’entraîneur national de Maurice, Rajessen Desscann. Cette année, les Réunionnais organiseront cette compétition en novembre. Ce tournoi s’annonce par ailleurs très relevé car disputé en présence de certaines grandes équipes françaises. « Le Tournoi de La Cressonnière est l’idéal pour se mesurer aux joueurs de la région. Cela va nous aider à progresser », déclare Rajessen Desscann, qui représentait les intérêts de Maurice en compagnie du Directeur technique fédéral, Patrick Sahajasein, vendredi dernier.
Les Seychelles, représentées par l’entraîneur national, Jimmy Vel, suivront par la suite avec un tournoi pour les joueurs des catégories U12 et U14 en avril prochain. « Nous sommes sûrs de garder tous les joueurs actifs », souligne-t-il. Cela aidera à consolider les liens entre les îles. « Les trois pays ont pris l’engagement de faire de leurs tournois internationaux des événements majeurs dans leurs calendriers respectifs. Du coup, Maurice s’est engagée à maintenir son Tournoi international dans le courant de l’année et d’inviter les pays de la région. »
Par ailleurs, une bonne nouvelle ne vient jamais seule. En effet, dans le but d’aider les îles de la région, Maurice pourrait inviter des aspirants-entraîneurs lors du stage de formation dispensé sous l’égide de la FITT en décembre prochain. C’est en tout cas ce qui ressort la cette réunion de vendredi dernier.
« Le Réunionnais Nelson Fontaine nous a fait la demande en sa qualité d’entraîneur national. Selon toute probabilité, Maurice peut inviter les représentants des îles de l’océan Indien », indique Rajessen Desscann.
L’Égyptien Mohamed Dawlathy aimera un stage de formation pour entraîneurs de niveau 1 en décembre après que Maurice a bénéficié d’une bourse de la Fédération internationale. « En principe, la présence des entraîneurs réunionnais est la bienvenue. Mais nous devrons voir les procédures pour qu’ils puissent aussi participer à ce stage de formation. » D’ailleurs, l’idée a été bien accueillie. « Ce stage de niveau 1 est l’occasion pour que les pays de la région progressent ensemble. À Maurice, nous avons déjà bénéficié du stage de niveaux 1 et 2. Maintenant, Mohamed Dawlathly reviendra pour former encore quelques entraîneurs », avance en conclusion Rajessen Desscann.