Allan Arnachellum, Christopher Li Chung Fong, Hans Somma et Jason Pontoise ont enlevé, dimanche, le tournoi par équipes, qui clôt la saison de tennis de table. Une victoire arrachée aux forceps devant une formation de pongistes qui comportait en son sein l’entraîneur national Patrick Sahajasein, et qui permet à Arnachellum de terminer sa saison locale avec une seule défaite au compteur.
La rencontre de dimanche avait commencé sur les chapeaux de roues, puisque Allan Arnachellum surprenait, d’entrée, son coach Patrick Sahajasein, sur le score de 3-0. A 1-0, les choses commençaient à se préciser. Deuxième match, et la rencontre est relancée. Sheikh Razally et Christopher Li Chung Fong se livrent à un duel acharné. C’est le premier nommé qui aura le dessus en trois sets à deux.
Le match est relancé. On aborde le double, avec, d’un côté Patrick Sahajasein et Sheikh Razally et Allan Arnachellum et Christopher Li Chung Fong de l’autre. Là encore, la rencontre a été jouée sur le tie-break : 3-2 pour le tandem Li Chung Fong-Arnachellum.
A 2-1, la rencontre est déjà engagée. On s’attend à ce que les deux équipes se livrent à un match tendu. C’est ce qu’elles font. Quatrième rencontre, et Patrick Sahajasein montre qu’il a bien fait partie d’une génération dorée. Le professeur prend la mesure de l’élève Li Chung Fong en trois sets à zéro.
A deux partout, les espoirs reposent sur les épaules de Allan Arnachellum, qui affronte Sheikh Razally dans l’ultime rencontre. Et Allan Arnachellum démontre qu’il n’est pas n°1 mauricien par hasard. Une rencontre vite pliée sur le score de 3-0, qui permet à Arnachellum d’ajouter un nouveau fleuron à son palmarès.
Cette dernière journée de compétition a aussi été le témoin de quelques surprises, dont la plus notable est venue du jeune mais prometteur Miguel Ingil. Il a dominé Wassim Gukhool, pourtant plus aguerri à la compétition, dans une rencontre qui a tenu en haleine le petit public qui s’était rendu au Centre national de Beau-Bassin.
« La victoire de Miguel Ingil aux dépens d’un adversaire plus expérimenté vient apporter une touche de couleurs aux compétitions locale. Et surtout, ça montre que la relève est là et bien là », commente l’entraîneur national Raaajessen Desscann.
La saison prochaine, plusieurs défis attendent les pongistes, avec les championnats d’Afrique juniors, et la Coupe du Monde. La fin de saison tardive aura permis aux jeunes de s’aguerrir un peu plus à la compétition.