Allan Arnachellum, no 1 masculin, et Sheetul Goodhur, ont remporté dimanche la New India Assurance Open, organisé par le comité régional de tennis de table de Pamplemousses. Allan Arnachellum, déjà victorieux lors de l’Open de Beau-Bassin/Rose-Hill, s’est défait de Wassim Gukhool, alors qu’il a fallu recourir au set average pour déterminer la grande gagnante chez les dames.
Allan Arnachellum ne veut rien lâcher. Mais Wassim Gukhool, du haut de ses 14 ans, a longtemps tenu tête à son adversaire avant de flancher dans les deux derniers sets. C’est Arnachellum qui s’impose 3-2 au final.
Le jeune Gukhool avait démontré qu’il pouvait tenir tête, puisqu’il perdait 10-12. Avec un avantage d’un set, on pensait que le Portlouisien allait maintenir le cap. Mais Wassim Gukhool ne l’entendait pas de cette oreille. Il s’appropriait les deux sets suivants, avec difficulté, certes, mais aussi avec panache. A deux jeux à un, il ne manquait qu’un seul jeu pour conclure. Il lui a manqué la réussite nécessaire. C’est Allan Arnachellum qui s’est montré le plus réaliste, avec deux jeux vite pliés. Arnachellum sera donc le vainqueur de cette édition 2011de la New India Assurance Open, en 3-2 (12-10, 12-14, 11-13, 11-6, 11-3).
Par contre, chez les filles, c’était un peu plus compliqué et tout aussi disputé. La lutte finale entre Jaisina Newaj et Sheetul Goodhur a tourné à l’avantage de la dernière. Goodhur et Newaj ont toutes deux conclu leur journée avec trois victoires et une défaite. Mais c’est au total des coefficents de sets gagnés que Goodhur a été sacrée.
Wassim Gukhool n’a pas à rougir de sa performance, puisqu’il a enlevé le titre chez les moins de 15 ans. Une finale à couper le souffle entre Oomar Ahmed, remporté 3-2 par le Vacoassien. Si Ahmed a bien opposé une résistance, c’est bien le cadet des Gukhool qui sera le plus réaliste dans les moments cruciaux, comme lors des tie-breaks. Le score final en témoigne (11-9, 8-11, 11-7,7-11,11- 8). Isabelle Chowree a remporté, elle aussi, le titre en U15 féminin. Une victoire acquise aux dépens de Jaisina Newaj en trois sets à un (11-8, 8-11, 11-5, 11-8).
On notera également la bonne performance de la jeune garde issue du projet Baby Ping. La performance de Pratna Jalim, sacrée en U11 et U13, est à faire ressortir. Deux finales disputées, la première remportée en 3-0 face à Lorie Yee Kin Sien (11-2, 118, 11-9), et l’autre, plus disputée face à Élodie Ho Wan Kau 3-2 (9-11, 11-, 11-9, 7-11, 11-8), et elle inscrivait son nom au palmarès de cette compétition.