Huit jeunes pongistes, retenus pour le projet Baby Ping Elite, ont reçu des équipements d’Orange. Lors de la présentation de cet ambitieux projet, qui s’est tenu au siège du Comité olympique mauricien (COM) hier matin, tout le monde s’est accordé à saluer cette initiative, qui devrait porter le tennis de table local vers les sommets de l’Afrique.
Ashita Beenessreesingh, présidente de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), a salué l’initiative des deux pères de ce projet, Rajessen Desscann et Patrick Sahajasein, qui occupent aussi les postes d’entraîneurs nationaux. « Le projet a été mis sur pied il y a deux ans, avec une centaine de jeunes. Depuis, nous avons parcouru du chemin », a souligné Ashita Beenessreesingh lors de la présentation.
Pendant un an, les jeunes pongistes — huit au total — évolueront sous les couleurs d’Orange. Ils recevront sacs, chaussures, survêtements, tenues d’entraînement et de compétition ainsi que tout le matériel technique (revêtements de raquette, etc.) de l’opérateur historique. « À l’AMTT, nous sommes ravis de ce partenariat, puisque nous partageons les mêmes valeurs. » S’adressant aux pongistes, elle a parlé d’exemple à suivre. « Vous aurez les regards braqués sur vous. De plus, je vous encourage à aller de l’avant, puisque vous faites partie des meilleurs. »
Sandra Jean-Louis, Marketing and Communication Executive chez Orange, a elle aussi salué l’initiative de l’AMTT. « Chez Orange, nous espérons que ce partenariat favorisera l’éclosion de jeunes talents, qui pourront s’affirmer sur le continent africain et pourquoi pas sur le plan continental. » Elle a aussi souligné que la politique d’Orange était la promotion du sport. « Nous nous sommes déjà associés à l’AMTT, au cyclisme et à l’athlétisme. Nous souhaitons que les jeunes évitent les soucis liés à la sédentarité et à l’obésité. »
Le projet Baby Ping avait été lancé il y a deux ans, dans l’espoir de former un éventuel champion d’Afrique dans les années à venir. Pour l’instant, les trois garçons qui participent à ce projet, Shawn Chang Kee, Ryan Desscann et Zyan Sheik Hossen, mettront le cap mardi sur le centre de haut niveau de Wu Xilai en Chine, en compagnie des leurs aînés Wassiim Gukhool et Omar Ahmed, ainsi que de l’entraîneur Patrick Sahajasein. Ils seront en stage jusqu’au 24 avril et rentreront à Maurice le 25.
« Ce centre est bien connu dans le monde. Pour la petite histoire, les meilleurs pongistes belges ainsi que certains autres venant des pays asiatiques y ont séjourné », indique Patrick Sahajasein, qui sera aussi responsable du projet. À noter qu’Omar Ahmed et Wassiim Gukhool sont présélectionnés pour les Jeux de la CJSOI l’année prochaine. La pongiste Zayna Sadoolah a tenu à remercier au nom de ses camarades l’AMTT et Orange pour leur soutien. « Je souhaite aussi remercier les entraîneurs pour l’encadrement qu’ils nous donnent. »
Philippe Hao Thyn Voon, président du COM et membre de l’AMTT, a également salué Orange pour sa contribution. « Je souhaite féliciter l’AMTT pour son idée de Baby Ping. C’est un projet que les autres fédérations sportives pourraient adopter. » Le président du COM s’est ensuite adressé aux pongistes en leur demandant de fournir les efforts nécessaires pour atteindre leurs objectifs. « Vous êtes les champions de demain », a-t-il conclu.