C’est le rendez-vous incontournable de la Fédération Mauricienne de Tennis de Table (FMTT). Après Orange l’année dernière, c’est au tour de la BAI d’être le sponsor principal de cet évènement qui réunira les meilleurs pongistes du pays. Allan Arnachellum et Widaad Gukhool, champions sortants, ne prendront pas part à la compétition. La compétition s’annonce féroce pour leur succession.
Petit retour en arrière. Les championnats nationaux de tennis de table avaient sacré Allan Arnachellum et Widaad Gukhool lors de la précédente édition. Si c’était une question d’habitude pour Widaad Gukhool, déjà championne en 2011, pour Allan Arnachellum, il s’agissait là d’une première à ce niveau. Ce dernier ne pourra toutefois pas défendre son titre aujourd’hui à cause d’une blessure aux vertèbres contractée lors du Tournoi International de la Cressonnière en terre réunionnaise il y a quelques jours. Un véritable coup dur pour lui car il verra des tribunes un autre pongiste lui ravir son bien. Et force est de constater qu’il y a de talentueux prétendants.
Wassiim Gukhool est l’un de ceux qui pourraient bien s’adjuger le titre chez les seniors.Il a connu une belle marge de progression. Il s’est récemment imposé lors du tournoi de la Cressonnière chez les -18 ans battant en finale son compatriote Oomar Ahmed en trois manches et il s’était même offert le scalp d’Allan Arnachellum en finale du tournoi à handicap au Centre National à Beau-Bassin. “Ce sera l’un des favoris pour le titre. Avec son style atypique, il donnera du fil à retordre à ses adversaires”, souligne l’entraîneur national, Rajessen Desscann. Ce dernier tient toutefois à spécifier que Warren Li Kam Wa, ancien champion de Maurice, a lui aussi envie de renouer avec le succès. “Warren est un joueur de qualité et il sera fidèle au rendez-vous pour livrer bataille pour le sacre”, explique Rajessen Desscann.
Du côté féminin, celle qui faisait figure d’épouvantail depuis plusieurs années maintenant, à savoir Widaad Gukhool, ne sera pas de la partie, elle qui poursuit actuellement ses études tertiaires à Brunei. Elle régnait sans partage dans cette catégorie. Force est de constater qu’une nouvelle championne de Maurice éclosera lors de cette journée. Nous pensons à Isabelle Chowree, la principale favorite qui pourrait bien faire la différence. Elle devrait toutefois croiser sur sa route Caroline Ramasawmy qui viendra jouer les trouble-fêtes. Sheetul Goodur ou encore Jaisina Newaj ne sont   pas à prendre à la légère non plus. Mais l’outsider de choix se nomme Sharon Knubley-Bhurtun qui fait son comeback. Multiple championne de Maurice et médaillée d’or lors des Jeux des îles de l’Océan Indien de 2003 à Maurice, elle avait décidé de mettre un terme à sa carrière après les JIOI de 2007 (Madagascar) dû notamment à une vilaine blessure au genou qui datait de 2001. Là revoilà maintenant, de retour à la compétition avec l’espoir de réaliser un coup gagnant. Elle apportera son expérience et sa détermination et nul doute qu’elle aura son mot à dire dans cette compétition. Les plus jeunes n’ont qu’à bien se tenir.
À noter que ces championnats débuteront à 9h pour prendre fin dans les alentours de 17h30-18h. 14 catégories sont au programme : Poussin, Benjamin, Minime, Cadet, Junior, Senior et Vétéran, hommes et dames. À titre d’information, les motos-ambulances constitue la nouveauté de cette nouvelle édition des Championnats nationaux. En effet, ces motos-ambulances sont présentes pour apporter les premiers soins aux pongistes si le besoin se fait bien évidemment sentir.