La 4e édition du Beryl Rose Open, qui s’est tenue dimanche dernier au Centre national de Beau-Bassin a vu la victoire de Wasiim Gukhool et Sheetul Goodur en simple hommes & dames. Ces deux pongistes ont été tout simplement  au dessus du lot, damant le pion aux favoris de la compétition.
Wasiim Gukhool, frère cadet de Widaad, continue d’impressionner, lui qui répond toujours présents dans les grands rendez-vous. En effet, le pongiste qui évolue également dans la catégorie junior a remporté la finale simple hommes en dominant le champion sortant Allan Arnachellum en trois sets vite expédiés (13-11, 11-7, et 11-4). Une belle victoire pour celui qui était annoncé comme l’un des grands favoris à la victoire ainsi qu’Arnachellum ou encore Jason Pontoise. Ce dernier a pour sa part terminé au pied du podium tandis que la troisième place est revenue à Oumar Ahmed, un autre jeune qui ne cesse de progresser, lui qui a été sacré en Juniors
L’entraîneur national, Rajessen Desscann explique que Wasiim Gukhool est dans une forme éblouissante. « Il domine toutes les catégories. Mais cette fois-ci, Oumar Ahmed l’a dominé chez les juniors. Il y a beaucoup de compétitivité chez les jeunes et c’est très bien comme ça. Je suis très content ». Du côté féminin, Sheetul Goodur a damée le pion à ses adversaires directes pour s’adjuger la victoire finale dans une ligue à quatre composée de Caroline Ramasawmy, Élodie Ho Wan Kau et Isabelle Chowree. « Sheetul Goodur est une adversaire coriace. Elle a répondu présent avec quatre victoires consécutives pour s’adjuger la victoire. Isabelle Chowree, qui était annoncée comme la grande favorite, n’a pas affiché le même rayonnement, ayant été irrégulière. Néanmoins, c’est une joueuse de grande qualité qui devrait rebondir lors des prochaines compétitions », fait ressortir le coach national.