La compétition de tennis de table a tenu toutes ses promesses, avec trois médailles d’or, deux en argent et une de bronze pour Maurice. Une très honorable performance, quand on sait que la sélection mauricienne version 2011 présentait un nouveau visage. Un visage qui a subi un lifting complet, avec une moyenne d’âge tournant autour de 20 ans chez les garçons et 17 ans chez les filles.
Le comité technique avait pris un gros risque. Mais les jeunes ont confirmé l’adage que la valeur n’attend pas le nombre des années. Avec Widaad Gukhhol, Déborah Wong, Rhikesh Taucoory, Bryan Chan Yook Fo et autre Billy Chan Yook Fo, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour le tennis de table mauricien.
Les deux finales du tournoi par équipes ont démontré que les Mauriciens avaient le niveau pour jouer ce genre de compétitions. D’ailleurs, les joueurs ont tous prouvé leur force de caractère et leur maîtrise du jeu lors des moments les plus cruciaux.
Mais ils ont aussi démontré qu’ils ne peuvent gérer une très grande pression. Les finales des doubles hommes et dames en sont les exemples parfaits. Widaad Gukhool et Déborah Wong ont été battues par les Réunionnaises Audrey Picard et Murielle Rivière sans pouvoir imposer leur jeu.
Chez les hommes, la victoire est allée à l’équipe qui s’est montrée plus réaliste, en l’occurrence les Réunionnais Sébastien Maillot et Cédric Agathe. Ces derniers auront été tout simplement plus aptes à affronter cette finale, et surtout, plus complémentaires. Comme l’aura avoué Bryan Chan Yook Fo à la fin de la rencontre : « Nous n’avons jamais joué ensemble. Mais on s’en sort pas trop mal dans une finale. »
Le tournoi individuel du simples hommes et dames a été tout simplement décevant. La plupart des pongistes mauriciens ont pris la porte de sortie dès le deuxième tour. Samedi matin, pour les quarts de finale, ils n’étaient plus que cinq, trois chez les hommes et deux chez les femmes, à être encore en lice. Les deux médaillés des Jeux de l’édition malgache en 2007, Jean-Michel Appasamy (argent) et Bryan Chan Yook Fo (bronze), ont tous deux pris la porte de sortie dès leur premier match.