Après l’hécatombe, l’heure était quand même à la récompense hier pour l’équipe de Maurice de tennis de table engagée dans la compétition en simple par le biais de Rhikesh Taucoory, qui a déroché le bronze. Une médaille qui ne peut que satisfaire le principal concerné, qui s’est fait dominer par le Malgache d’origine française Jonathan Nativel en demi-finales 3-2. Toutefois, dans le match de classement contre le Réunionnais David Hoareau, le Mauricien s’est finalement imposé par 3-1.
Rhikesh Taucoory était venu à Mahé pour gagner la médaille d’or. Celui qui s’entraîne en France avait bien débuté la compétition contre Sébastien Pothin de La Réunion. Une victoire nette et sans bavure de 4-0. Il était alors bien parti dans ce tournoi. En 8es de finale contre le Maldivien Ibrahim Shivree, il a concédé deux sets (4-11 et 5-11) pour néanmoins obtenir sa qualification.
Taucoory avait ensuite en face de lui son camarade d’entraînement, à savoir Billy Chan Yook Foo. En cinq sets, il faisait la différence.
Il ne restait qu’un obstacle à passer en demi-finales en la personne de Jonathan Nativel, le Franco-Malgache que connaît du reste Rhikesh Taucoory. Il semblait que la fatigue des six jours de compétition a pesé dans les jambes.
Le Mauricien a remporté le premier set 11-8. Par contre, il a courbé l’échine dans les trois sets suivants en 9-11, 10-13 et 10-13. Une défaite qui est restée en travers de la gorge du pongiste et même sa médaille de bronze n’a pu le consoler.
« J’avais pourtant le potentiel pour gagner cette demi-finale. Le Malgache n’était pas aussi fort, mais la stratégie n’a pas marché et la fatigue a commencé à se faire sentir. La compétition est assez longue et il fallait gérer tous les tournois à la fois. Ce n’était pas évident. Personnellement, je suis déçu de cette médaille de bronze, mais content quand même de cette nouvelle médaille qui tombe pour le Club Maurice », a-t-il avoué.
En effet, sa victoire ne faisait aucun doute contre le Réunionnais David Hoareau. Certes, il a perdu le 3e set, mais dans les trois autres, Rhikesh Taucoory a été en démonstration. Il est à noter que la victoire de Jonathan Nativel dans le simple hommes est la seule du côté malgache dans ces Jeux pour le tennis de table. Véritable revanche sur le sort pour ce pays qui avait laissé aux autres les miettes en 2007 à Tana.
En simple dames, la surprise est venue des Maldives, qui sont parvenues pour la première fois dans l’histoire des Jeux à placer deux pongistes sur le podium. Certes, c’est la Seychelloise Aniessa Benstrong — qui a passé ces deux dernières années en Chine pour s’entraîner — qui a remporté la médaille d’or 3-2. Cependant, elle a eu à faire face à une solide opposition de la part de Mueena Mohamed, qui gagne ainsi la toute première médaille d’argent des Maldives dans les JIOI. Sa compatriote Nimal Fathimath a eu raison de la Réunionnaise Mireille Rivière 4-2.
Dans cette même compétition, les Mauriciennes ne sont pas allées plus loin que les quarts de finale.