L’Association Mauricienne de Tennis de Table (AMTT) a officialisé son calendrier pour cette nouvelle saison et l’on notera qu’il n’y a pas de gros changements en termes de compétitions mais surtout beaucoup d’échanges internationaux et de camp d’entraînement intensif afin de briller lors des Jeux des Îles de l’Océan Indien en terre réunionnaise (1-8 août). L’organisation des Championnats d’Afrique Cadets/Juniors en avril, une première à Maurice, sera également à l’ordre du jour.
Les pongistes auront de quoi se mettre sous la dent avec de nombreuses compétitions organisées. « Nous aurons beaucoup de tournois comme ce fut le cas l’année dernière ainsi que les jeunes pousses du Baby Ping Elite. Les pongistes ne pourront que s’améliorer pour devenir encore plus compétitif », explique l’entraîneur national Rajessen Desscann. « Même si l’accent sera principalement mis sur les JIOI à la Réunion, il ne faut pas oublier que nous avons une compétition de grande envergure qui arrive, à savoir les Championnats d’Afrique Cadets/Juniors au mois d’avril,joutes  qui seront pour la première fois organisées à Maurice », fait-il ressortir.
En effet, les jeunes pongistes seront attendus au tournant dans cette compétition face aux forces en présence. Il y aura également l’Open du Luxembourg au mois d’avril. Autant dire que le quatrième mois de l’année s’annonce très chargé. « Les sélections nationales auront droit à des camps d’entraînements intensifs afin de bien se préparer pour le grand rendez-vous indianocéanique. Les Baby Ping ne seront pas en reste puisqu’ils feront aussi un camp d’entraînement. Le ‘National Youth Games’ sera également à l’ordre du jour tout comme le Mauritius Cadets et Juniors », souligne Rajessen Desscann.
Les yeux seront rivés sur les Wasiim Gukhool (Juniors Sportsman of the Year 2014), Allan Arnachellum, Warren Li Kam Wa, Akhilen Yogarajah ou encore les frères Chan Yuk Fo. Chez les filles, Isabelle Chowree sera suivie attentivement  tout comme Widaad Gukhool, Sheetul Goodur et autres Caroline Ramasawmy. À noter Rhikesh Taukoory, les frères Chan Yuk Fo, Déborah Wong et Widaad Gukhool poursuivent leurs études à l’extérieur. Cette année, place aussi aux Championnats du monde de la discipline qui se tiendra en Chine. « Ce sera une aubaine de jauger les pongistes qui se retrouveront face à la crème de la discipline. Nous devrons impérativement nous surpasser. Les joueurs savent ce qui les attendent », note Rajessen Desscann.