Une semaine bien mouvementée mais la satisfaction au final pour l’Association Mauricienne de Tennis de Table (AMTT) qui pourra ainsi envoyer ses pongistes en terre algérienne pour participer aux Championnats d’Afrique prévus du  9 au 14 de ce mois. En effet, le ministère de la Jeunesse et des Sports a décidé de ne pas attendre les conclusions de l’enquête de l’Ombudsperson for Children, initiée suite à la non-sélection des pongistes Warren Li Kam Wa et de Jaisina Newaj.
Widaad Gukhool, Isabelle Chowree, Elodie Ho Wan Kau, Harsha Hauzaree, Oomar Ahmed et Wassim Gukhool seront bien du voyage en Algérie pour participer aux Championnats d’Afrique cadets et juniors. Au sein de l’AMTT, le soulagement est à son paroxysme. « Nous sommes très contents. Les choses se décantent et c’est très bien pour la discipline. Je tiens à remercier tous ceux qui ont rendu cela possible », a fait ressortir le vice-président de l’AMTT, Didier Hao Thyn Voon. « Ces jeunes pongistes méritent de participer à ces championnats. Ils travaillent très dur à l’entraînement. Certains d’entre eux feront leur baptême de l’air et s’est très encourageant », a soutenu le vice-président de l’AMTT. En effet, l’Ombudsperson for Children avait été alertée lors de la semaine écoulée de la non-sélection des deux pongistes Warren Li Kam Wa et Jaisina Newaj. Les parents des deux pongistes avaient soutenu que leurs enfants étaient victimes de discrimination. Une réunion a ainsi eu lieu mercredi dernier entre deux officiers de l’Ombudsperson for Children, qui ont écouté les propos de Didier Hao Thyn Voon ainsi que du secrétaire, Vimal Basanta Lala.
À l’AMTT, ils ont tenu à souligner qu’ils étaient déçus de l’attitude des parents. « Je suis moi-même un parent et je comprends tout à fait qu’il y ait des divergences d’opinions. Mais nous avons toujours travaillé dans la transparence. Au sein de la fédération, nous n’avons rien à nous reprocher. Nous avons privilégié les jeunes pour ces championnats pour qu’ils acquèrent de l’expérience. Nous voulons les pousser, les motiver et les encourager à aller de l’avant », a indiqué Didier Hao Thyn Voon. Ce dernier a par ailleurs fait ressortir que le MJS doit prendre ses responsabilités. « Si le MJS décide d’attendre les conclusions des rapports pour approuver un déplacement, alors là, on est loin d’être sorti de l’auberge. Je regrette que cette affaire ait pris de telles proportions. L’image du tennis de table en ressort ternie mais nous nous devons d’aller de l’avant pour la progression de cette discipline », a avancé le vice-président de l’AMTT.
Les pongistes devront maintenant se montrer à la hauteur des espérances lors de ces championnats. Certes, la tâche s’annonce très compliquée mais l’entraîneur national, Rajessen Desscann, a confiance en ses protégés. « Ils donneront la pleine mesure de leurs capacités. C’est important pour ces jeunes de travailler dans un bon climat. Avec les récents évènements survenus, le moral était loin d’être au beau fixe. Maintenant ça va changer. On abordera cette dernière ligne droite avec un regard neuf », a déclaré Rajessen Desscann.