Les Jeux de la Francophonie, qui se dérouleront cette année à Nice en France au mois de septembre, font partie des objectifs de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT). De ce fait, le comité technique a mis sur pied une présélection de cinq joueurs, tous âgés de moins de 20 ans.
« En tennis de table, il y a des technicités qui nous imposées », explique le directeur technique fédéral, Patrick Sahajasein. En gros, les règlements techniques imposent que les pongistes retenus soient âgés entre 18 et 21 ans. Ainsi, la présélection, mise sur pied depuis quelques semaines déjà comprend Akhilen Yogaradjah, Warren Li Kam Wa et Jason Pontoise en masculin, et Widaad Gukhool et Déborah Wong en féminin. « Ce sont les cinq jeunes qui sont les plus susceptibles d’avoir une chance de se retrouver dans la sélection finale », commente Patrick Sahajasein. D’ailleurs, le coach précise que la sélection ne sera faite qu’au mois de juin. « Nous sommes en période de préparation. Les Jeux de la Francophonie seront une étape à prendre très au sérieux », a insisté le DTF.
Il ne se voile pourtant pas la face. Les Jeux de la Francophonie seront donc l’occasion de voir en action les meilleurs pongistes. « Nous espérons aller le plus loin possible. Nous sommes conscients que personne ne viendra avec la fleur au fusil. » Mais Patrick Sahajasein ne veut en aucun cas donner de passe-droit à qui que ce soit. Les pongistes doivent vraiment mériter leur place. « Nous avons Akhilen qui se trouve en France, Widaad et Déborah en Chine, et Warren et Jason qui sont à Maurice. Nous allons passer à un autre niveau dans leur préparation bientôt. »
Mais avant toute chose, la question de la préparation, si importante soit-elle, dépendra du budget alloué à cet item. « Nous sommes tributaires d’une seule question. Si le budget suit, les pongistes auront une meilleure préparation. »
Par ailleurs, deux compétitions auront lieu la semaine prochaine. Les jeunes pongistes auront droit à un tournoi qui porte leur nom samedi, alors que leurs aînés disputeront le Tournoi à Handicap dimanche. Les pongistes ont jusqu’à jeudi prochain 16 heures pour s’inscrire.
Dans un autre ordre d’idées, l’AMTT a reçu la confirmation des équipes réunionnaise et seychelloise. On attend de connaître le nombre de pongistes qui seront présents les 23 et 24 février dans le cadre du Tournoi international. « Ce sont des détails qui restent à être finalisés », précise Patrick Sahajasein. Cependant, l’AMTT n’a reçu aucun signe de Madagascar. Les Malgaches avaient pourtant confirmé leur présence en fin d’année 2012. « Ils ont jusqu’au 8 février (Ndlr : aujourd’hui) pour confirmer. Nous aviserons par la suite. »
Une équipe de Djibouti pourrait également faire le saut pour le Tournoi international. Mais tout n’est qu’au stade de projet. « Nous leur avons lancé une invitation et nous attendons la réponse. » En parlant de Djibouti, Patrick Sahajasein ajoute que le pays accueillera la prochaine édition des Jeux de la CJSOI. Une échéance importante pour les locaux. « Il se pourrait que les pongistes soient appelés à s’insérer dans un programme de préparation spécifique. Les Jeux de la CJSOI sont très importants car ils constituent un baromètre pour jauger nos adversaires. »
L’AMTT a prévu toute une série de stages afin de préparer les pongistes dans les meilleures conditions.