Du côté de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), qui a rendu public son calendrier d’activités pour la saison 2016, on laisse entendre que les pongistes seront bientôt en action.
C’est le 13 février prochain que sera donné le coup d’envoi de la saison. Il faut savoir que les pongistes ont repris le chemin de l’entraînement depuis quelques jours déjà. « Nous voulons les garder actifs, surtout que certains d’entre eux feront les championnats du monde par équipes et les championnats d’Afrique cadets et juniors », explique l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Pour l’instant, les pongistes sont concernés seulement par la manche aller, qui se disputera sur trois journées. Après le 13 février, ils se rendront encore au Centre national de tennis de table les 20 et 21 courant. « La première manche devra déjà décider qui seront ceux qui seront dans la course pour le titre et qui ne le seront pas. »
On aura donc les yeux rivés sur la performance de Jason Pontoise, vainqueur surprise de la D1 l’année dernière. « Il a été constant pendant la saison », rappelle le technicien. Une constance qui lui a valu un podium aux championnats nationaux en fin d’année dernière. Mais surtout, le tenant du trophée devra se méfier de ses adversaires, les favoris que sont Allan Arnachellum et Wassiim Gukhool, et les outsiders désignés, Miguel Inguil et éventuellement Widaad Gukhool.
« Ce sont des joueurs qui se tiennent dans un mouchoir. Il y a fort à parier que les rencontres seront disputées », analyse Rajessen Desscann. Quant à Widaad Gukhool, nous apprenons qu’elle sera basée à Maurice pour une durée de six mois. « Sa présence va aider à rehausser le niveau de la compétition. » D’ailleurs, elle a bénéficié d’une exemption de l’AMTT. En effet, après son absence pour ses deux premières années d’études, elle aurait dû descendre en D2. « Mais nous avons pris en considération le fait qu’elle était bien classée en D1 pour la maintenir. »
L’élite enchaînera au mois de mars, avec les championnats du monde par équipes en Malaisie. Maurice sera représentée par ses sélections masculine et féminine. Les filles, rappelons-le, se sont qualifiées pour le rendez-vous mondial en terminant à la cinquième place du tournoi par équipe aux Jeux d’Afrique au Congo Brazzaville. Les garçons, eux, ont été repêchés par la Fédération internationale sur une liste de 10 pays africains.
« Nous voulons que les joueurs engrangent le maximum d’expérience. Il s’agit pour eux de jouer le maximum de rencontres et d’essayer de remporter quelques victoires qui nous aideront au classement mondial », conclut Rajessen Desscann.