La paire composée d’Allan Arnachellum et Isabelle Chowree a émergé comme la grande gagnante de l’édition 2014 du Doubles Open Tournament en se retrouvant sur tous les podiums, samedi, au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Allan Arnachellum a enlevé le double hommes en compagnie de Warren Li Kam Wa. Isabelle Chowree a remporté le double dames en association avec Widaad Gukhool. Et les deux, partenaires pour le double mixte, ont soulevé le trophée au terme d’une finale remportée 3-0.
Interrogé, le directeur technique fédéral, Patrick Sahajasein, dit toute sa satisfaction par rapport au déroulement du tournoi. « Il n’y a pas eu de surprises, si l’on excepte les quelques petits événements de la journée. Nous avons vu les joueurs du programme Baby Ping se positionner pour la suite », explique-t-il.
Il fait référence à la défaite de Widaad Gukhool et Isabelle Chowree, en phase de poules, contre les jeunes pousses Anastasia Chowree et Ivana Desscann. « Elles ont réussi à venir à bout de la paire n°1. C’est encourageant pour elles ».
Mais justement, la paire n°1 n’a pas fait dans la dentelle face à Lorie Yee Kin Sien et Pratna Jalim, issues du programme Baby Ping et invitées surprises de la finale féminine. « Les deux produits du Baby Ping ont très bien joué. Mais les favorites du tournoi ont gagné », note le technicien. En effet, un score de 3-0 a sanctionné la rencontre.
« Elles sont dans une bonne dynamique, d’autant qu’elles vont aux Jeux du Commonwealth dans moins de trois semaines. Elles ont maintenu la forme pendant la durée du tournoi », souligne encore Patrick Sahajasein.
Ensuite, associée à Allan Arnachellum, Isabelle Chowree a pris le dessus sur la paire Widaad Gukhool-Warren Li Kam Wa, toujours en 3-0. « Là encore, c’est la paire la plus constante qui a gagné. On a vu une belle opposition de styles, avec finalement une victoire d’Allan et Isabelle. »
Et finalement, en double hommes, Allan Arnachellum s’est associé à Warren Li Kam Wa pour venir à bout des jeunes prétendants Wassiim Gukhool et Omar Ahmed, sur le score de 3-0. C’est le sacre de la paire n°1 aux dépens de leurs challengers n°1, comme l’explique Patrick Sahajasein. « Ce n’est pas une surprise. Allan et Warren n’étaient pas au pays pendant ces trois derniers mois. Wassiim a donc pris la place de numéro 1. Ils ont juste remis les pendules à l’heure ».
Par contre, il y a, malgré les victoires et les confirmations, quelque matière à déception. Par exemple, la prestation des vainqueurs de la version 2013, Jason Pontoise et Miguel Inguil, qui se sont arrêtés en demi-finales. « Jason Pontoise traîne une veille blessure. Ceci explique cela. »
Et aussi, l’absence des joueurs retenus pour les Jeux de la CJSOI en décembre prochain à Djibouti.
« Il y a actuellement une mauvaise période pour le tennis de table, puisque les joueurs sont en plein examen du deuxième trimestre », rappelle Patrick Sahajasein. Mais les pongistes pourront se reprendre pendant les vacances. « Mais ça va encore se corser après, avec les examens de fin d’année. J’espère seulement que nous pourrons rattraper le retard avant les Jeux », conclut-il.