Les championnats nationaux de tennis de table ont sacré, samedi, Wassiim Gukhool chez les messieurs et Isabelle Chowree chez les dames. Un succès qu’ils ont remporté au terme d’une ligue finale à quatre, avec trois victoires chacun, aux dépens de leurs plus grands rivaux.
Si le succès de Wassiim Gukhool est perçu comme la confirmation de tout son talent, celui d’Isabelle Chowree s’inscrit dans la même lignée. « Ils ont été les plus réguliers pendant l’année », explique l’entraîneur national Rajessen Desscann.
En effet, leur médaille de vice-champion aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse leur a permis d’acquérir une certaine envergure. « Ils ont beaucoup progressé et commencent même à faire de l’ombre aux anciens », poursuit le technicien.
Chez les messieurs, la ligue à quatre se jouait entre Wassiim Gukhool, Omar Ahmed, Allan Arnachellum et Jason Pontoise. Et Wassiim Gukhool s’est montré le plus constant, avec trois victoires en trois sorties, contre notamment, son plus farouche adversaire, Allan Arnachellum.
« Il a très bien maîtrisé son sujet. Par contre, il aura un peu lutté contre Omar Ahmed », note encore Rajessen Desscann.
Aux places d’honneur, on retrouve Allan Arnachellum, deuxième avec deux succès et une défaite, et Omar Ahmed (1 victoire), le seul qui a pu prendre deux sets au futur vainqueur. Jason Pontoise occupe la quatrième place, avec trois défaites au compteur.
« A bien y voir, ces joueurs ont été constants pendant l’année, en terme de présence sur les podiums. C’est donc une suite logique pour eux. »
La victoire finale de Wassiim Gukhool est, par contre, parfaitement méritée. « Il a su maintenir la cadence. Après son retour de blessure, il a vite retrouvé son niveau. »
Chez les dames, le succès d’Isabelle Chowree n’a souffert d’aucune contestation. Elle a également été victorieuse avec trois matches remportés aux dépens de Widaad Gukhool, Ruqqayah Kinoo et Caroline Ramasawmy.
Sa victoire la plus notable est celle acquise contre Widaad Gukhool, qui laisse échapper le titre cette année encore, après avoir raté la compétition l’année dernière. Elle a signé un 3-0 (11-4, 11-4, 11-5) pour marquer de son empreinte le tournoi.
La seule qui a pu lui opposer une petite résistance est Caroline Ramasawmy, qui s’est malgré tout inclinée 3-1. « Isabelle avait élevé son niveau de jeu. Elle a su maîtriser les aspects du jeu. »
Malgré sa défaite, Widaad Gukhool a pris la deuxième place, avec deux succès. La surprise du tournoi est venue de Ruqqayah Kinoo, qui s’est frayée un chemin dans le dernier carré.
« Elle aussi a continué sur sa lancée après sa médaille d’or aux Jeux de la CJSOI. C’est très bien pour elle », commente Rajessen Desscann.
Isabelle Chowree a également décroché la timbale chez les juniors, en venant à bout de Elodie Ho Wan Kau sur le score de trois sets à un (11-5, 8-11, 11-7, 11-5).
Wassiim Gukhool, champion de Maurice chez l’élite, a également soulevé le trophée chez les juniors après avoir vaincu Omar Ahmed trois sets à un (9-11, 11-6, 11-4, 11-6).