Widaad et Wassiim Gukhool ont démontré, dimanche, lors du OMG Table Tennis Open, qu’ils sont bien les n°1 actuels en remportant les tournois féminin et masculin respectivement.  Widaad, l’aînée, revenue à Maurice le temps des vacances, a montré qu’elle n’avait pas perdu la main depuis qu’elle se trouve à Bruneï. Le cadet, Wassiim, a pour sa part démontré son incroyable progression.
Widaad Gukhool a pris le dessus sur Sheetul Goodhur en finale du simple dames. Une rencontre remportée 3-1 pour la Vacoassienne. C’est pourtant Sheetul Goodhur qui s’offre le meilleur départ, remportant le premier jeu 11-8. Mais c’en était fini de ses ambitions, avec trois sets vite pris (11-6, 11-8, 11-6) par Widaad Gukhool. Élodie Ho Wan Kau et Caroline Ramasawmy se retrouvent aux troisième et quatrième places respectivement.
Chez les garçons, le duel final s’est tenu entre deux adversaires réguliers. Si Allan Arnachellum s’est hissé en finale, il a malgré tout mordu la poussière face au champion de Maurice en exercice, Wassiim Gukhool. En effet, ce dernier confirme qu’il est bien la bête noire du Port-Louisien. Arnachellum aura bien opposé une longue résistance. Mais Wassiim Gukhool, du haut de ses 17 ans, sera le plus réaliste.
A bien y voir, la rencontre était serrée. Arnachellum prend le premier jeu (11-6) avant de céder les deuxième (4-11) et troisième (6-11). Quatrième set, et Allan Arnachellum revient à 2-2 (11-5). Mais dans le dernier, il flanche, laissant la victoire à Wassiim Gukhool. On notera le doublé de ce dernier, en finale des juniors hommes, devant Faiz Baboolall, en trois sets secs (16-14, 11-4, 11-6).
L’autre fait marquant du jour a été la défaite — inexpliquée — d’Isabelle Chowree aux mains d’Élodie Ho Wan Kau. Sans doute dans un jour sans, Chowree a connu les affres de la défaite en match de poule chez les seniors et une défaite en finale chez les juniors. Élodie Ho Wan Kau, par contre, démontre qu’elle a elle aussi connu une grosse progression. A la lecture du score, on comprend sa marge. Trois sets à rien (11-6, 11-9, 11-8), vite pliés, sans trop de résistance de la part de l’adversaire.
Dans les autres catégories, on notera que les habitués ont confirmé leur présence sur les podiums. Ainsi, chez les minimes filles, Pratna Jalim s’est imposée aux dépens de Lorie Yee Kin Sien 3-1 (11-4, 11-1, 8-11, 11-6). Cette même Lorie Yee Kin Sien s’est cependant rachetée chez les cadettes, en disposant d’Anastasia Chowree 3-1 (6-11, 11-2, 11-6, 11-8). Chez les cadets, Marvin Lui a pris la mesure de Zoheb Hoota 3-1 (11-4, 11-9, 8-11, 11-1).
La catégorie poussines a sacré Maena André chez les filles, qui a remporté deux victoires, contre une à Tania Lo Chun Pun. Chez les garçons, c’est Ryan Sahajasein qui s’est illustré aux dépens de Soham Gooljar 3-1 (11-9, 11-6, 11-9). Finalement, chez les benjamins, on retrouve Anshee Dookian, vainqueur en féminin aux dépens de Chrsity Lai Tong (11-8, 9-11, 11-, 11-3) et Zayyan Sheik Hossen, qui a pris la mesure de Ryan Desscann 3-1 (11-4, 12-10-11-7).