Les médaillés des récents Jeux d’Afrique de la Jeunesse, Isabelle Chowree et Wassiim Gukhool, se sont vu remettre un chèque de Rs 10 000 chacun en récompense de leur prestation à Gaborone, au Botswana, où Isabelle Chowree et Wassiim Gukhool avaient enlevé une médaille d’argent dans le tournoi par équipe et une médaille de bronze en simple dames. Les représentants de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) n’ont pas manqué de saluer la prestation de l’équipe de Maurice.
Dans son discours de circonstance, Ashita Beenessreesingh, présidente de l’AMTT, a salué la performance de ces deux jeunes pongistes qui ont réussi l’exploit de venir à bout du Nigeria et du Congo-Bazzaville, deux pays réputés pour faire partie de l’élite africaine.
« Il est nécessaire de récompenser les joueurs pour leur prestation. D’ailleurs, ils ont très bien tiré leur épingle du jeu », a déclaré la présidente dans son allocution. Elle a aussi appelé de ses voeux pieux de nouvelles performances. « Je souhaite que dans un avenir proche, les pongistes mauriciens puissent décrocher une médaille dans les catégories supérieures. »
Pour cela, dit-elle, il faut que tous les partenaires du tennis de table local — privé, ministère de la Jeunesse et des Sports et AMTT — mettent la main à la pâte pour faire de cet objectif une réalité. « Nous avons investi massivement dans la formation et aujourd’hui cela porte ses fruits. Mais il faut que tout le monde joue le jeu pour l’épanouissement des jeunes », a-t-elle encore fait ressortir.
De son côté, Vimal Basanta Lala, secrétaire de l’AMTT, a lui aussi voulu rendre hommage aux joueurs et à leur performance. Il a également remercié les parents des pongistes pour leur engagement. « Je sais que ce n’est pas facile. Mais au final, c’est grâce à votre soutien que vos enfants sont arrivés au sommet. »
Pour lui, les deux médailles ne sont que la suite logique de la prestation de Widaad Gukhool, déjà médaillée de bronze sur le plan africain il y a quelques années. « Ce n’est pas tout à fait surprenant. Nous avons des gens qui sont dédiés au sport et qui comprennent les spécificités. De plus, je pense que nous pouvons faire comprendre aux sportifs que le tennis de table est une grande famille. »
L’entraîneur national, Rajessen Desscann, a lui retracé les médailles continentales acquises par Maurice dans le passé. De Brinda Nandram en 1994 au trio Hao Thyn Voon-Sahajasein-Desscann en 1997, l’entraîneur national a parlé d’une barrière brisée avec la victoire contre le Nigeria en demi-finale du tournoi par équipes. « En venant à bout du Nigeria, les Mauriciens ont cassé le complexe qui existait quand ils affrontaient le pays ».
Attribuant ces médailles à la formation, il dira également que l’AMTT a souvent sacrifié la participation des pongistes à des compétitions pour des stages en Chine ou en Europe. « Notre politique a porté ses fruits. Ces médailles valent beaucoup pour nous et pour le tennis de table mauricien de manière générale. »
L’AMTT a fait appel à deux sponsors pour récompenser Wassiim Gukhool et Isabelle Chowree. Allsix Ltd, représenté par Karin Li Ying Ping, et Tags Global Ltd, qui a remis un chèque de Rs 10 000 par l’entremise de Rohan Beenessreesingh. Les deux représentants des sponsors se sont dit honorés de s’associer à l’AMTT pour cette remise de récompense. « Nous pensons que les pongistes et les entraîneurs l’ont totalement mérité. Les joueurs ont fait honneur au quadricolore », ont-ils souligné.