Avant son entrée en compétition, l’équipe qui représentera l’Afrique au World Cadet Challenge de tennis de table a peaufiné sa préparation en Égypte, au club El-Ahly. Ce club est l’un des plus prestigieux sur le continent africain. La sélection africaine, dirigée par Youssf Rabie, s’est posée depuis samedi à San Juan, la capitale du Porto Rico, qui accueille du 14 au 22 courant le tournoi.
L’équipe africaine était en stage depuis le début de l’année. La Mauricienne Jaisina Newaj, retenue dans l’équipe qui a fait le déplacement à Porto Rico à la suite de sa quatrième place aux championnats d’Afrique cadets l’année dernière, a participé à ce stage en terre égyptienne.
Le team manager, Youssef Rabie, se dit confiant que l’équipe pourra atteindre les objectifs fixés. « C’est ma deuxième année en tant que team manager. Et j’espère arriver à atteindre les objectifs fixés », déclarait Youssef Rabie sur le site de la Fédération internationale de tennis de et table (FITT).
Pour aider à la préparation de l’équipe, le team manager a fait appel aux gloires africaines du tennis de table. Dina Meshref, Omar Assar et Mohamed Tarek El-Sobky. Fait notable : ils sont tous passés par cette case dans le passé. « J’ai déjà fait le World Cadet Challenge. Alors, je pense que cette fois nous devrions faire bonne figure », laissait-il entendre au site de la FITT.
Jaisina Newaj, quatrième Africaine, a pris ses marques au sein de cette équipe composée de joueuses venues de tout le continent. Une formation composée de l’Égyptienne Alaa Saad, de l’Algérienne Kamylia Kessaci et de la Congolaise Thomie Mossemba. L’Algérienne Karima Tella occupera les fonctions de coach.
Chez les garçons, la Team Africa est composée de l’Égyptien Aly Ghallab, de l’Algérien Yaniss Douifi, du Nigérien Bolaji Shobayo et du Congolais Christ Bienatiki. C’est d’ailleurs Kasali Lasisi, un autre Congolais, qui a été désigné coach pour l’équipe masculine.
Pour rappel, Jaisina Newaj est l’autre pongiste féminine, après Widaad Gukhool en 2009, à se qualifier pour la finale mondiale du World Cadet Challenge. Par contre, le premier Mauricien à avoir atteint ce stade était Rhikesh Taucoory, en 2002. Avec l’équipe africaine, il avait pris la septième place chez les garçons.
En 2009, Widaad Gukhool avait raté de peu la médaille de bronze mondiale, échouant contre l’Océanie au terme d’une bataille épique. 2012 sera l’occasion pour la jeune Jaisina Newaj de confirmer son talent sur la scène mondiale.