Après les pongistes qui bénéficieront sous peu des conseils avisés de Sarah Hanffou, les coaches auront eux aussi droit à une formation. L’Égyptien Mohamed Dawthally, formateur de la Fédération internationale de tennis de table (FITT), sera à Maurice en décembre pour un stage pour aspirants-entraîneurs, qui se verront remettre par la suite le diplôme de niveau 1. Ce stage de formation sera entièrement financé par la FITT.
L’Association mauricienne de tennis de table a accusé réception d’un courrier pour expliquer les modalités de la formation. « Le projet a été approuvé. Nous attendons les dernières instructions », indique-t-on du côté de l’AMTT.
C’est la troisième fois en quatre ans que Maurice bénéficie de l’aide la Fédération internationale. En effet, l’AMTT a bénéficié en 2010 et 2011 de formations assurées par l’expert français Étienne Guicherd. « Ces formations s’inscrivent dans la même logique. La Fédération internationale veut s’assurer de former des coaches pour que le tennis de table progresse. »
Reste que les aspirants seront triés sur le volet, l’AMTT souhaitant conserver les entraîneurs formés pour ses projets. « Dans le passé, nous avons souvent eu des entraîneurs qui bénéficiaient de formations et qui par la suite ont disparu. Ce qui fait que cette fois, nous allons soigneusement choisir les participants », indique le comité technique.
Pour sa part, Mohamed Dawthally a déjà animé un stage de niveau 1 aux Seychelles l’année dernière. À Maurice, la formation concernera des aspirants-entraîneurs tels que Dhanish Balloo, Isabelle André et Ludovic Rose. « Même si nous avons déjà quelques entraîneurs de niveau 2, nous aimerions étendre ce réseau et avoir plus de formateurs. Ils sont tous dans le giron et travaillent sur le terrain avec les plus jeunes », explique-t-on encore.
La tâche de l’Égyptien ne s’arrêtera cependant pas à la formation des entraîneurs. Les pongistes qui iront aux Jeux de la CJSOI en janvier prochain à Djibouti bénéficieront eux aussi des conseils de l’Égyptien. « Nous voulons profiter au maximum de ses connaissances et de son aide pendant son passage. Et comme il arrive en décembre, nous en profiterons pour apporter les dernières retouches à la préparation des joueurs. »
Maurice a bénéficié de cette formation offerte par la Fédération internationale après les Mondiaux qui se sont tenus à Paris. L’intervention de Philippe Hao Thyn Voon, membre de l’AMTT et du Board of Directors de la Fédération internationale, a joué en faveur de Maurice.
« Nous tenons à remercier Philippe Hao Thyn Voon pour son soutien et son aide. La venue de Mohamed Dawthally a déjà été approuvée et nous attendons les derniers détails. Mais nous sommes sûrs que les aspirants-formateurs profiteront pleinement de cette formation. »