Le Mavericks Advertising International Table Tennis Tournament, qui s’est tenu ce week-end au centre national à Beau-Bassin, a sacré le club réunionnais de La Cressonnière dans le tournoi par équipes (hommes et dames). Mais avant d’en arriver là, les joueurs de l’île soeur ont buté sur la vaillante équipe de Maurice B, tombeuse de Maurice A en demi samedi.
Samedi, La Cressonnière avait déjà envoyé un message en enlevant le tournoi par équipes chez les hommes et chez les dames. Cédric Agathe, Sébastien Potin et Robin Mong Mang ont dû batailler dur. Opposés à la “modeste” équipe de Maurice B composée de Wassiim Gukhool, Jason Pontoise et Omar Ahmed, les Réunionnais, pourtant plus expérimentés, se sont imposés sur la plus petite marge (3 jeux à 2).
« C’est vraiment la surprise du tournoi », lâchait dimanche Rajessen Desscann, l’entraîneur national. Il était émerveillé, tant la surprise était énorme. « Ils ont vraiment su se surpasser. » En effet, voir le jeune Wassiim Gukhool, tout juste 15 ans, disposer de Bryan Chan Yook Fo, médaillé des JIOI, a été l’un des moments forts de ce tournoi.
« Ils ont su jouer leur coup. Ils ont été impeccables sur toute la ligne », a souligné l’entraîneur national. En finale, ils ne sont pas passés loin de créer la surprise, s’inclinant 4-3. « C’est une équipe jeune. Quand on les voit sortir de telles performances, ça nous donne confiance dans l’avenir », souriait Rajessen Desscann.
Chez les filles, Maurice A s’est retrouvée en finale, contre la sélection B de La Cressonnière. Un scénario intéressant, mais qui a vu les Réunionnaises s’imposer 3-1. « La force de La Cressonnière est venue de l’Algérienne Eniessa Bouchara, qui n’est pas une inconnue des Mauriciennes », fait ressortir le coach.
La Cressonnière, avec Aline Toplan et Inessa Benchora, envoyait donc un message pour la suite de la compétition. Dimanche, les Réunionnais allaient à nouveau faire parler d’eux. Le tournoi individuel était d’ailleurs l’occasion pour les Mauriciens de se racheter.
Mais c’est en finale qu’on a su que les Réunionnais étaient venus pour tout gagner. Dans la finale masculine, dans un duel de gauchers, Allan Arnachellum a opposé une belle résistance à Cédric Agathe. Mais Agathe n’a pas été médaillé d’or des JIOI par hasard. Allan Arnachellum a cru avoir fait le plus dur en se débarrassant de Bryan Chan Yook Fo en demi (4-3), alors qu’Agathe, lui, a vite pris le dessus sur Warren Li Kam Wa dans l’autre demi-finale (4-1).
La finale, très serrée, s’est soldée par la victoire du Réunionnais sur le score de 4-3. « Allan n’a pas à rougir, comme aucun autre joueur d’ailleurs. Les Réunionnais sont venus mieux préparés. Et il faut dire qu’ils sont des joueurs d’expérience », rassure Rajessen Desscann.
En féminin, la finale opposait l’Algérienne, annoncée comme l’épouvantail du tournoi, à la Mauricienne Isabelle Chowree. Ce sera Benchora qui s’imposera sur le score sans appel de 4-2. « L’Algérienne n’est pas n’importe qui. Elle s’entraînait en France avant de venir à La Réunion. Mais avoir une joueuse d’un tel niveau est un plaisir pour nous », a fait ressortir Rajessen Desscann après la compétition.
Bien qu’on en soit encore loin, La Réunion, à travers les performances des joueurs de la trempe de Cédric Agathe, a démontré que 2015 est beaucoup plus proche qu’on ne le pensait. « Avec ce que les jeunes ont démontré pendant le week-end, nous avons confiance en l’avenir », a conclu Rajessen Desscann.