Les finales du World Junior Circuit, tenues hier au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin, ont sacré l’Égyptien Youssef Abdel-Aziz et la Japonaise Hirano Miu, vainqueurs en juniors masculin et féminin. Ils sont venus à bout de l’autre Égyptien Aly Ghallab et de l’Algérienne Sannah Lagsir respectivement, s’imposant au terme de deux rencontres qui n’ont pas fait dans le suspense.
La victoire de Hirano Miu, n°2 mondiale au dernier classement de l’ITTF, n’a souffert d’aucune contestation. Quatre sets à zéro (11-4, 11-4, 11-1, 11-2) pour la Japonaise, qui signe là un succès prévu aux dépens d’une adversaire qui a peu à peu perdu de ses moyens. Pourtant, la Japonaise reconnaît les qualités de Sannah Lagsir. « Elle joue très bien, avec un très bon service. De plus, il y avait beaucoup de rencontres à disputer », explique Hirano Miu.
Elle s’est signalée dès le départ, avec des services bien placés et des échanges à la limite du calcul. Après les deux premiers sets, l’Algérienne, elle, semblait à côté de sa rencontre, comme le témoigne le score (11-1, 11-2). « C’était l’un de mes objectifs, puisque je voulais marquer des points pour la suite. En même temps, il y a eu beaucoup de matches, ce qui me fera du temps de jeu pour les championnats du monde en Chine ».
La Japonaise a d’ailleurs marqué de son empreinte la compétition en remportant, quelques minutes auparavant, le titre chez les cadettes aux dépens de l’Égyptienne Marwa Alhodaby 3-0 (11-5, 11-4, 11-6). « Je suis venue avec l’objectif d’enlever les deux titres. J’ai pu les enlever et je suis très contente ».
En masculin, l’Égyptien Youssef Abdel-Aziz a pris le dessus sur son compatriote Aly Ghallab 4-2 (11-8, 8-11, 14-12, 7-11, 11-6, 11-6). Cette finale a vu le perdant faire montre d’un esprit antisportif en quittant l’aire de jeu sans serrer la main des arbitres. De son côté, Youssef Abdel-Aziz s’est dit satisfait de sa victoire, d’autant qu’il avait déjà battu son adversaire auparavant lors de l’Open de Tunisie. « Je savais donc comment le jouer ».
Abdel-Aziz a par ailleurs réalisé un triplé en remportant le titre chez les cadets, en dominant le Suédois William Apelqvist (3-0, 11-2, 11-8, 11-9), puis le double garçons en compagnie de son compatriote Marwan Abdelwahab aux dépens d’Oscar Danielsson et William Apelqvist 3-1 (7-11, 11-5, 11-5, 11-9). « Je suis content d’avoir gagné ces titres, puisque c’est très important pour ma carrière », a indiqué le vainqueur du jour.
Le camp mauricien ne s’est pas mal tiré d’affaire depuis le coup d’envoi de la compétition. Si on excepte le temps d’arrêt marqué au début, les protégés du duo Patrick Sahajasein-Rajessen Desscann ont ramené neuf médailles (six bronze, trois argent) du World Junior Circuit.
Une situation qui ravit Rajessen Desscann, d’autant que ce sont en majorité les joueurs du projet Baby Ping qui se sont illustrés. « Il y a eu des satisfactions et quelques déceptions. Mais en gros, nous sommes satisfaits de ce que nous avons vu pendant ces quelques jours de compétition ».
Il cite en exemple Shwan Chan Kee, Ivana Desscann et Zaynah Saddulah, entre autres. « C’est satisfaisant de voir que nous avons pu rivaliser avec des joueurs d’Égypte et d’Algérie, qui ont plus d’ouvertures et d’opportunités que nous », conclut Rajessen Desscann.