Léo Liévrot a pris une option ferme sur la victoire lors de la deuxième journée de la D1 de tennis de table en rendant une copie parfaite à l’issue de ses 14 rencontres. Il a fait forte impression sur ses adversaires, qui doivent maintenant tout faire pour le contrer lors de la manche retour.
Les victoires les plus significatives de Liévrot sont celles enregistrées contre Wassiim Gukhool, Allan Arnachellum et Jason Pontoise. « Il a confirmé les attentes placées en lui. Mais on a vu que les autres ne sont pas aussi loin que ça non plus », explique l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
En effet, contre Gukhool, Léo Liévrot s’est imposé 3-2. Contre Arnachellum 3-1, tout comme contre Pontoise. « Ces victoires ont été très importantes dans la mesure où elles nous permettaient de voir son vrai niveau », poursuit l’entraîneur.
Au classement, l’ancien joueur du Bayard Argentan compte 14 victoires en autant de sorties, soit un total de 28 points à l’issue des deux journées de compétition. Derrière lui on retrouve Wassiim Gukhool, 13 victoires en 14 sorties, avec 27 points. Il a connu sa seule défaite contre Léo Liévrot, justement, sur le score de 2-3. « La bataille entre les deux joueurs sera belle. Léo Liévrot a un léger avantage, mais Wassiim Gukhool n’est pas loin de son niveau ».
À la troisième place on retrouve le surprenant Jason Pontoise, avec 11 victoires et trois défaites, tout comme Allan Arnachellum, avec cependant un léger avantage à Pontoise, qui a une meilleure différence de points. « Tous les pongistes se battent pour avoir le meilleur classement. C’est intéressant à suivre, d’autant que nous restons convaincus que nous n’avons pas encore tout vu ». Dans l’autre moitié du tableau, Ludovic Rose, Oomar Ahmed et Warren Li Kam Wa sont des candidats à la descente.
En D2, Vishal Dindoyal semble lui aussi avoir pris une option sur la montée. En effet, après 17 rencontres, il est le seul à compter 16 victoires pour une seule défaite. Du coup, avec 33 points, il semble bien accroché à la tête du tableau. En deuxième position, on retrouve Ricardo André, avec 14 victoires et trois défaites, pour un total de 31 points.
D’ailleurs, c’est la lutte pour la deuxième place qui pourrait monopoliser l’attention, dans la mesure où Ricardo André (2e), Kevin Desscann (3e) et Marvin Liu (4e) sont avec un point de différence chacun, même si juste derrière on retrouve Prathna Jalim, Hans Ramoo et Daniel Agathe, avec 29 points chacun. « Les choses vont évoluer dans les deux divisions. Mais il faudra s’attendre à des surprises », prévient Rajessen Desscann.