Sous l’impulsion du nouveau comité directeur élu en décembre dernier, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a procédé à un remaniement de ses sous-comités. L’Equity Commission remplace, depuis peu, la Commission féminine.
Cette Equity Commission aura pour tâche de veiller à la parité hommes-femmes au sein de l’AMTT. « C’est un concept qui a plutôt bien marché en Europe. Nous ne souhaitons pas qu’il y ait une quelconque disparité entre les hommes et les femmes », explique-t-on du côté de l’AMTT. Cette commission est présidée par l’ancienne pongiste Nicole Chowree. Elle sera aidée dans sa tâche par l’autre ancienne joueuse Aarti Gulrajani-Desscann. Deux hommes, Ricardo André et Dean Chang Kee, feront également parti de ce sous-comité.
Par contre, l’Association n’a pas monté de comité disciplinaire. « Il est mieux d’avoir recours à des personnes neutres pour cette question », laisse-t-on entendre. L’AMTT mettra donc sur pied un comité disciplinaire au cas où des incidents nécessitent la mise sur pied d’une telle instance. « Nous allons dans le sens des comités indépendants. Ce sera le comité directeur qui nommera les personnes qui y siégeront. »
Les autres comités, par contre, sont les mêmes. Le comité technique, par exemple, sera chargé des nominations pour les sélections. « C’est l’un des comités les plus importants. » C’est d’ailleurs le comité qui a été nommé en premier. On retrouve cinq anciens pongistes, dont les deux entraîneurs nationaux, Rajessen Desscann et Patrick Sahajasein. La commission technique sera présidée par Vimal Basanta Lala. Les deux autres membres sont Didier Hao Thyn Voon et Yan Tse Tan Yan.
On retrouvera aussi la commission arbitrage. Ici, l’AMTT a voulu nommer les cinq sommités locales, avec Ravin Kissoondoyal, Jean-Niclès Chowree, Ricardo André, Patrick Sahajasein et Rajessen Desscann. « Il faut savoir que les cinq membres de cette commission sont tous des arbitres internationaux qui ont été reçus aux examens en 2012. » Ce comité sera chargé de régler tout litige.
Maintenant que tout est lancé, on n’attend que le coup d’envoi officiel de la saison. Cette année, la mise en jambes sera le Tournoi international, en février.