Les championnats nationaux de tennis de table ont sacré Allan Arnachellum et Widaad Gukhool, considérés comme des favoris pour le titre le week-end dernier. Si c’est une question d’habitude pour Widaad Gukhool, déjà championne l’année dernière, pour Allan Arnachellum, il s’agit d’une première à ce niveau.
Allan Arnachellum peut souffler, il a atteint son objectif de la saison. « Depuis le début de l’année, je visais ces championnats », dit-il. Il l’avait déclaré après avoir enlevé le tournoi à handicap récemment. « Je crois que ça a été le déclic », explique-t-il.
Cette année, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a décidé de changer de formule pour ses championnats. Au stade des demi-finales, les quatre pongistes ont disputé une ligue. Ce qui rendait du même coup la lutte pour le titre plus intéressante.
Dans cette configuration, il fallait impérativement trois victoires pour accrocher le titre. La ligue à quatre commençait et Arnachellum s’offrait Jason Pontoise sur le score de 3-2. « C’était un adversaire assez difficile à manier. Mais je m’en suis sorti. »
Dans le même temps, Warren Li Kam Wa, l’autre favori, prend le dessus sur Christopher Soobrayen sur le score net de 3-0. Les deux favoris sont donc à égalité.
Le deuxième match oppose Allan Arnachellum à Christopher Soobrayen, et Warren Li Kam Wa à Jason Pontoise. Les deux favoris ne commettent aucun faux-pas, s’adjugeant une victoire en 3-0.
L’ultime joute entre Li Kam Wa et Arnachellum sera donc la décisive. « Il s’est bien défendu », lâche Arnachellum. D’ailleurs, c’est Li Kam Wa qui s’offre le premier set. « Mais il ne fallait pas baisser les bras. »
Allan Arnachellum remet l’ouvrage sur le métier. La suite se passera mieux. Il remportera la bataille 3-2. « Depuis le début de l’année, mes coaches m’avaient dit que je pouvais viser ce titre. Alors, je me suis préparé en conséquence », explique le tout nouveau champion de Maurice.
Pourtant, la route n’a pas été de tout repos. Mais grâce au soutien de son entourage, il a pu aller chercher le titre qui lui manquait à son palmarès. « J’aimerais dédier ma victoire à mes coaches, Rajessen Desscann et Patrick Sahajasein, ainsi qu’à ma famille et mes amis. »
Si Allan Arnachellum a remporté son premier titre de champion de Maurice, ce n’est pas le cas pour Widaad Gukhool. En l’absence de Déborah Wong, sa principale challenger, elle s’est retrouvée avec de nouvelles concurrentes.
Dans la ligue à trois, qui réunissait aussi Isabelle Chowree et Jaisina Newaj, elle n’a pas tremblé au moment des rencontres tout aussi décisives. Son premier match, contre Jaisina Newaj, a vite tourné à son avantage avec une victoire en 3-1.
Même scénario contre Isabelle Chowree, qui s’accrochera de toutes ses forces mais qui chutera 3-1 également. Les voies du succès étaient donc ouvertes pour Widaad Gukhool. Dans le match de classement, Isabelle Chowree a pris le dessus sur Newaj 3-0 pour terminer vice-championne de Maurice.