La série de tournoi Les Jeunes Pongistes a sacré huit pongistes dans quatre catégories (U9, U11, U13 et U15). L’occasion pour l’encadrement technique du projet Baby Ping, mis en place il y a déjà quatre ans, de récompenser les meilleurs jeunes joueurs pour la saison 2014.
À bien y voir, le concours a sacré les pongistes les plus réguliers pendant la saison 2014. On retrouve ainsi, dans une certaine logique, les noms de Maëva André et Ryan Sahajasein, plébiscités chez les moins de 9 ans. Scénario tout à fait respecté également dans la catégorie U11, avec le sacre d’Anshee Dookia et Shawn Chan Kee. Ce même Shawn Chan Kee a réalisé le doublé U11-U13 grâce à ses performances sur la saison 2014. Chez les filles, on retrouve Prathna Jalim (-13 ans). Dans la catégorie phare chez les jeunes pongistes (U15), on retrouve Ruqayyah Kinoo et Marvin Liu Chung Ming.
Ces prix ont récompensés les pongistes les plus réguliers pendant la saison écoulée. « Depuis la création du projet Baby Ping, nous avons vu plusieurs jeunes joueurs venir s’entraîner les dimanches à Beau-Bassin. C’est un peu le symbole de la réussite du projet », souligne-t-on dans l’entourage de l’encadrement technique de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT).
En effet, si la première phase du projet consiste à intégrer la base du Baby Ping, la suite s’annonce encore plus intéressante. Les meilleurs éléments du Baby Ping sont inclus dans un projet appelé Baby Ping Elite, qui regroupe moins d’une vingtaine de pongistes. « Quand nous avons lancé le projet il y a quelques années, nous voulions former des pongistes qui pourraient au final devenir des champions d’Afrique. Pour l’instant, la formation fait son chemin », explique-t-on encore.
Par ailleurs, les pongistes reprendront très vite le chemin de l’entraînement. Si le programme a été quelque peu bousculé à cause du cyclone Bansi, les choses reviendront à la normale dès que le temps sera plus clément. D’autant que la première échéance importante surviendra dès le mois d’avril avec le World Junior Circuit et les championnats d’Afrique cadets, où Maurice pourra aligner au maximum un total de 16 pongistes, dont huit filles. Pour l’instant, la préparation sera axée sur l’aspect physique et technique, avec des séances qui iront en s’intensifiant au fur et à mesure que la compétition approchera.