Les pays de la région ont été invités à envoyer une délégation pour participer au Mauritius International Open, qui se disputera en décembre au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin.
L’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), qui s’est réunie hier, a décidé de tenir l’événement les 1er et 2 décembre, avec en ligne de mire la préparation pour la saison prochaine. Mais surtout, cela devrait donner l’occasion aux pongistes mauriciens de se mesurer à leurs homologues de la région. « Nous avons une jeune élite. Elle a besoin de ce genre de rencontres pour progresser », confie l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
En effet, des invitations ont été lancées aux pays de la région, à savoir La Réunion, les Seychelles, Djibouti, l’Afrique du Sud et Madagascar. « L’idéal serait d’avoir l’Afrique du Sud. Les pongistes ont un bon niveau », affirme le coach.
À l’heure actuelle, un seul pays s’est déjà manifesté. La Réunion a en effet laissé entendre qu’elle déléguerait une équipe complète pour ce tournoi. « Le déplacement de l’équipe de La Réunion fait partie de notre coopération. »
En août dernier, une équipe composée d’une dizaine de jeunes pongistes mauriciens avait mis le cap sur La Réunion pour un stage poussé en compagnie des joueurs de l’île soeur. « Cette fois, nous souhaitons leur renvoyer l’ascenseur », souligne Rajessen Desscann.
D’un point de vue technique, la compétition se déroulera sur deux jours. Seulement quatre titres seront mis en jeu « vu le temps limité. » La journée du samedi 1er décembre sera consacrée aux tournois par équipes hommes et dames. Les compétitions individuelles se tiendront le lendemain.
Les titres seront décernés dans les tournois par équipes hommes et dames, ainsi qu’en simples hommes et dames. « Nos joueurs ont besoin de rencontres de ce niveau pour progresser. Si nous avons trois pays qui répondent favorablement, le tournoi sera d’un niveau relevé. »
L’AMTT compte mettre en place une équipe pour participer à cette compétition. « La décision concernant l’équipe de Maurice viendra ultérieurement. Mais nous envisageons la possibilité de mettre deux équipes. » Le projet, qui vient d’être approuvé, est donc lancé. L’AMTT est à la recherche de sponsors éventuels, même si elle pourrait prendre en charge une grande partie des frais.