Huit jeunes pongistes, âgés de 7 à 15 ans, se rendent aujourd’hui à l’île de La Réunion pour un stage de cinq jours. Pour ce déplacement, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a bénéficié du soutien d’Emtel. Une cérémonie de remise d’équipements s’est tenue hier dans les locaux du Comité olympique mauricien (COM).
Ce stage a été rendu possible grâce à la collaboration du club de La Cressonnière. « Nous avons de très bonnes relations avec eux. Ils nous ont donc invités à participer à un stage avec eux », explique l’entraîneur national Rajessen, qui a qualifié cet événement de « première pour le tennis de table mauricien. »
En effet, selon ses dires, c’est la première fois qu’un groupe aussi important fait un déplacement. « Nous espérons pouvoir faire un autre déplacement, vers la Chine cette fois », avance Rajessen Desscann.
Ce stage, qui débutera dès l’arrivée de la délégation ce soir, s’étendra jusqu’à samedi. Deux séances d’entraînement sont prévues quotidiennement. « Nous voudrions que les pongistes profitent au maximum de ce qu’ils y apprendront », affirme de son côté Patrick Sahajasein, le Directeur technique fédéral, qui accompagnera la délégation à La Réunion.
Ce stage sera couplé d’une série de rencontres amicales dimanche matin, afin de voir les pongistes en situation réelle. Les deux aînés de la troupe, Jason Pontoise et Ludovic Agathe, disputeront un tournoi dans leurs catégories. « Ce sont actuellement les deux meilleurs de la D2. Nous les avons donc choisis pour ête du voyage », indique l’entraîneur national.
Des huit pongistes qui feront le déplacement, six sont issus du projet Baby Ping, mis sur pied depuis deux ans par l’AMTT. « Cela prouve que la structure marche. Et nous avons d’autres projets pour les jeunes », soutient Rajessen Desscann.
Les six plus jeunes sont Adrien Yu Tin Lun, Zyan Sheik Hossen, Ryan Desscann, Shawn Chan Kee, Pratna Jalim et Kaushal Baboolall, tous issus de l’école Baby Ping. Les deux autres pongistes sont Ludovic Agathe et Jason Pontoise. Patrick Sahajasein sera le chef de délégation et Ricardo André agira comme entraîneur.
Ce projet concernera toujours les jeunes cependant. Mais il servira à fournir à l’élite un nouveau réservoir de talents. « Le projet s’intitulera Baby Ping Elite, qui réunira des pongistes de 10 ans », fait ressortir Rajessen Desscann, un des initiateurs du premier Baby Ping.
Cette délégation comprend plusieurs récents vainqueurs des tournois de l’AMTT. Du côté d’Emtel, on se félicite d’avoir parrainé la sélection pour ce déplacement. « Chez Emtel, nous sommes engagés dans plusieurs domaines. Désormais, nous soutenons aussi le secteur sportif. Nous souhaitons que cette discipline se développe encore plus », a fait ressortir Laura Vencatasamy, représentante de l’opérateur de téléphonie mobile.
Les pongistes seront de retour lundi après-midi.