La préparation se poursuit pour la sélection nationale de tennis de table qui a mis la cap sur la Chine hier, plus précisément à Baoding pour prendre part à un stage intensif de trois semaines en compagnie du Directeur technique Fédéral (DTF) Patrick Sahajasein. « Les choses sérieuses ont commencé depuis longtemps mais il est maintenant primordial pour eux de s’entraîner comme des professionnels pour être fin prêts pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) en terre réunionnaise. Ils s’entraîneront cinq heures par jour pour être dans les meilleures conditions possibles », explique le coach national Rajessen Desscann. Ce dernier a tenu à remercier le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui a rendu ce déplacement possible en finançant le stage complètement. « Tout a été mis en oeuvre pour que les pongistes ne manquent de rien. Ils auront à se surpasser », ajoute notre interlocuteur.
Seuls Akhilen Yogarajah (fer de lance de la sélection masculine) et l’expérimenté Rhikesh Taucoory manqueront à l’appel, eux qui poursuivent leurs préparations dans l’Hexagone. Isabelle Chowree (no 1 féminin) est pour sa part déjà sur place. Pour rappel, la sélection est composée d’Akhilen Yogarajah, Rhikesh Taucoory, Brian Chan Yook Fo, Wasiim Gukhool (no 1 de Maurice) et  Allan Arnachellum chez les messieurs, tandis qu’en féminin ce sont Widaad Gukhool, Isabelle Chowree, Pratna Jalim, Caroline Ramasawmy et Ruqqayah Kinoo qui défendront les couleurs de la sélection.
À leur retour à Maurice, les sélectionnés s’entraîneront sous la férule du Chinois Huang Ming, qui arrivera le 15 juin. « Quand ils rentreront au pays, Huang Ming sera déjà là et ils travailleront sous sa tutelle. « Nous allons mettre toutes les chances de notre côté et Huang Ming n’est pas seulement un technicien de grande qualité mais aussi un ami de l’île Maurice. Il nous sera d’une grande aide », indique Rajessen Desscann. Pour rappel, Huang Ming était le coach national lors des JIOI de 2003 à Maurice. La sélection mauricienne avait  alors remportée cinq médailles d’or. En 2011 aux Seychelles, il avait également apporté sa pierre à l’édifice puisque l’équipe mauricienne était revenue avec trois médailles d’or.
L’entraîneur national fait également ressortir que le comité technique de l’AMTT prendra bientôt la décision de faire venir des sparring-partners à l’arrivée des pongistes. « Nous songeons principalement à des joueurs français, entre trois et quatre. Ce sera définitivement un plus pour Maurice », a-t-il conclu.