La dernière journée de la ligue, organisée par l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), se tiendra selon toute vraisemblance au mois d’août. La date n’a toutefois pas été arrêtée. Cette journée a été pour rappel interrompue par des incidents qui ont émaillé la dernière partie de la compétition samedi dernier. Ce qui a du coup contraint la direction du tournoi d’arrêter toutes les rencontres et de suspendre les matches à venir.
La présidente de l’AMTT, Ashita Beenessreesingh, a convoqué une réunion d’urgence pour décider de la marche à suivre. Mais la réunion n’a pu avoir lieu hier soir pour manque de quorum, selon les premières indications. Cette réunion devait en premier lieu porter sur d’éventuelles actions à l’intention du perturbateur. Selon les indications, il s’agirait d’un pongiste qui s’est vu retirer sa licence récemment. La réunion a été programmée pour mardi prochain. « Même sans la réunion d’hier, le tournoi est définitivement renvoyé. Il nous reste seulement à trouver une date », laisse-t-on entendre du côté de l’AMTT.
Mais que les pongistes se rassurent. L’AMTT prévoit d’organiser la semaine prochaine le Beryl Rose Open. Ce tournoi est désormais un événement incontournable du calendrier de l’AMTT. « Les pongistes ne resteront pas inactifs. Avec ce tournoi, ils pourront se jauger », indique l’entraîneur national, Rajessen Desscann. Ce tournoi est doté d’un coefficient de 1, ce qui attribue 100 points au vainqueur.
Allan Arnachellum, tenant du titre, aura fort à faire pour essayer de retenir son trophée. De son côté, Warren Li Kam Wa, lui aussi sur une bonne pente, s’annonce comme le principal challenger d’Arnachellum. De plus, les jeunes commencent déjà à pointer le bout de leur nez. On pense ici à Wassiim Gukhool, qui endosse très bien son rôle de poil à gratter. D’ailleurs, il s’est à plusieurs reprises imposé devant Allan Arnachellum. Omar Ahmed fait aussi figure de challenger. Il a à son tableau de chasse épinglé Warren Li Kam Wa lors du Tournoi international l’année dernière.
« S’il y a une surprise, elle devrait venir des ces deux pongistes. Ils ont réalisé une belle courbe de progression et peuvent encore élever leur niveau », analyse Rajessen Desscann. Revenant sur la ligue, il prévoit une belle lutte lors de la dernière journée. « Certains joueurs joueront crânement leurs chances. On ne doit pas oublier qu’il n’y a pas que les deux premières places qui comptent. Il y a aussi la troisième place », rappelle l’entraîneur national. Ici, la lutte devrait mettre aux prises Jason Pontoise et Faez Baboolall. « Dans tous les cas de figure, celui qui passe le cap du Beryl Rose Open en créant la surprise aura un avantage mental. On verra ce que ça donnera », conclut-il.