Deux pongistes mauriciens étaient engagés le week-end dernier au Tournoi international de La Cressonnière, à l’île de La Réunion. Ce tournoi, d’un niveau relevé, a vu la consécration de Fabrice Balazie et de Clémence Hoareau aux dépens des Mauriciens Allan Arnachellum et Isabelle Chowree respectivement.
La meilleure performance est à mettre à l’actif d’Allan Arnachellum, quart de finaliste l’année dernière, qui est parvenu à se hisser en finale. Il est tombé les armes à la main face à Fabrice Balazie, vice-champion de La Réunion en exercice. Le score de la rencontre, assez sévère (3-1), ne reflète cependant pas le niveau des deux joueurs. « Allan a démontré des progrès. Son récent titre de champion de Maurice l’a sûrement boosté », analyse l’entraîneur Rajessen Desscann, qui avait accompagné la délégation.
Dans le même souffle, il a aussi fait ressortir que le niveau masculin était très élevé. « Il y avait un Algérien, des joueurs de France, entre autres. Personnellement, je n’ai rien à reprocher à Allan. Son adversaire était vraiment très fort », commente encore le coach.
Du côté des dames, Isabelle Chowree, finaliste l’année dernière, s’est arrêtée en demi-finale. Là encore, le score est assez sévère (0-3), mais elle peut se targuer d’avoir perdu aux mains de Clémence Hoareau, qui est allée gagner la finale par la suite. « Isabelle, même si elle s’est arrêtée en demi-finale, n’a pas démérité. Son adversaire était plus forte qu’elle. Elle n’a donc pas à rougir », avance Rajessen Desscann.
Maurice a également pris la médaille d’argent dans le tournoi par équipes. Après s’être défait 4-1 de l’équipe de La Cressonnière, championne de La Réunion en titre. Allan Arnachellum et Isabelle Chowree, rejoints par Rajessen Desscann, se sont inclinés face aux Saint-Pierrois. « En général, l’équipe a bien tourné. La performance est plus que satisfaisante. Certes, il y a quelques détails à corriger. Mais les joueurs se sont très bien comportés », affirme l’entraîneur national.
Lors de son passage à La Réunion, Rajessen Desscann en a profité pour discuter du développement du tennis de table dans les deux îles. « Nos discussions ont porté sur l’aide que les deux pays peuvent se fournir l’un et l’autre. Maintenant, nous allons essayer d’implémenter quelques options. » L’une de ces options est un échange plus fréquent de joueurs. « Nelson Fontaine, le responsable de la Ligue réunionnaise, avait laissé entendre qu’il était impressionné par le projet Baby Ping. » Donc, les deux instances organiseront des échanges dans le courant de l’année.
La Ligue réunionnaise a demandé si l’Association mauriciennne pourrait accueillir plus de pongistes lors des prochains déplacements. « Au lieu de venir à quatre, ils viendront à huit. Mais c’est une question qui ne devrait pas poser de problèmes », explique Rajessen Desscann.
Par ailleurs, élections municipales obligent, le Tournoi international de Maurice, qui devait être disputé en décembre, a été renvoyé à une date ultérieure. Selon les indications, le tournoi pourrait se tenir au mois de février 2013. « L’AMTT avisera dans les prochains jours. »