Les pongistes mauriciens ont entretenu l’espoir d’accéder au tour suivant des tournois par équipes en masculin et féminin en réalisant une entrée de compétition réussie, hier au Scotsoun Hall. Cependant, l’équipe masculine a une infime chance de passer au tour suivant, dépendant du résultat de la rencontre qui l’opposera au Bangladesh.
La première journée a été marquée par la victoire de Maurice sur les représentants de Kiribati. Ainsi, les deux frères Chan Yook Fo, Bryan et Billy, n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer contre le tandem Teitua Beia-Choy Freddy en 3-0 sets à rien (11-2, 11-4, 11-7). Une situation qui mettait Maurice sur la bonne voie pour la suite de la rencontre, avec Bryan Chan Yook Fo qui n’a pas eu à sortir le grand jeu face à Choy Freddy, qu’il a aussi vaincu 3-0 (11-8, 11-7, 11-7).
En fin de rencontre, Akhilen Yogaradjah n’avait qu’à conclure l’affaire pour permettre à Maurice de remporter sa première sortie à Glasgow. Contre Katiraki Tetabo, l’expatrié qui évolue en France s’est lui aussi imposé 3-0 (11-6, 11-4). Mais la série de victoire s’est achevée contre le Nigeria, qui a fait chuter Maurice sur le score de 3-0 tard hier soir.
Chez les filles, la qualification semble un peu plus compliquée. En effet, Maurice, emmenée par Widaad Gukhool, a connu une entrée difficile contre le Pays de Galles avant de redresser la barre contre le Vanuatu. La paire Widaad Gukhool-Déborah Wonga avait bien tenté de mettre à mal les prétentions galloises, mais Chloe Thomas et Charlotte Carey se sont avérées trop fortes. Elles se sont imposées 3-1 (11-, 10-12, 11-9, 11-6). Dans le premier simple, Isabelle Chowree a elle aussi perdu contre Chloe Thomas en trois sets (11-6, 11-9, 11-6). Puis, Naomi Owen a vite expédié Déborah Wong à ses études en remportant le deuxième simple 3-0 (11-7, 11-5, 11-2).
Mais la sélection s’est bien ressaisie contre le Vanuatu, que le trio a battu 3-0. Widaad Gukhool remportait son premier match contre Anolyn Lulu après une haute lutte, qui a vu le match se terminer en cinq sets (3-2, 6-11, 11-7, 4-11, 11-9, 11-8). Puis, Déborah Wong et Isabelle Chowree, associées en double contre le tandem Pareina Matatiki-Anolyn Lulu, s’imposait 3-1 (11-8, 11-9, 8-11, 11-9), avant de voir Isabelle Chowree s’imposer 3-0 contre Rosana Abel (11-7, 11-4, 16-14).
La sélection masculine joue sa qualification pour le prochain tour aujourd’hui contre le Bangladesh. Quant aux éléments féminins, elles tenteront de mettre à mal les prétentions des Néo-Zélandaises.