Le camp mauricien a su rebondir après son mauvais début de compétition en enlevant deux médailles de bronze lors du tournoi par équipes qui compte pour le World Junior Circuit de tennis de table qui se dispute au centre national à Beau-Bassin. Dans le même souffle, Zaynah Saddulah a remporté une médaille d’argent en étant associée à l’Indienne Diya Chitale, chutant en finale face à la paire égyptienne Mariam-Marwa El Hodaby (3-0).
Si les choses étaient mal engagées dans le courant de la journée de vendredi, la soirée de la journée inaugurale a été tout autre. Les différentes sélections se sont hissées dans la deuxième partie du tableau, jusqu’à enlever le bronze.
Mais la surprise est venue de Zaynah Saddulah, qui a pris la deuxième place du tournoi par équipes chez les cadettes, en compagnie de l’Indienne Diya Chitale. Même si la défaite est dure à accepter, la Mauricienne garde la tête froide. « Nous avons tout donné. Mais les Égyptiennes étaient trop fortes », explique la joueuse. Les deux joueuses ont opposé une certaine résistance, mais les jumelles El Hodaby se sont imposées 3-0.
Saddulah et Chitale sont venues à bout des Mauriciennes Ivanna Desscann et Pratna Jalim sur le score de 3-1 en demi-finales. Certes, le duo 100% mauricien avait pris les devants, s’imposant lors de la première manche, mais l’Indienne Chitale a vite fait de remettre les pendules à l’heure.
L’autre médaille de bronze est venue du tandem Wassiim Gukhool-Omar Ahmed. Les deux Mauriciens se sont défaits des Seychellois Nicolas Esther et Byorn Mouston en quarts de finale pour échouer en demis contre les futurs vainqueurs, les Égyptiens Karim El Hakem et Aly Ghallab, tombeurs de leurs compatriotes Omar El Hamady et Ziad Wael.
C’est d’ailleurs une des grosses surprises de la journée, tant le niveau est élevé chez les garçons. « C’était la médaille qu’on n’attendait pas. Les deux Mauriciens ont réalisé l’exploit de se placer sur le podium, juste après les Égyptiens. C’est exceptionnel ! »
La satisfaction est donc de mise du côté de l’encadrement technique local. « C’est vrai que les pongistes avaient mal entamé la compétition. Mais ils ont été préparés en fonction du niveau et ils ont su se ressaisir », avance l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Ces médailles viennent réconforter le camp mauricien, alors qu’il a connu une mauvaise entame de compétition, mais aussi au moment d’aborder le tournoi individuel. « Ce ne sera pas facile. Les joueurs étrangers ont un niveau élevé. Mais je suis sûr que les Mauriciens sauront tirer leur épingle du jeu », ajoute l’entraîneur national.
Il a par ailleurs salué le projet Baby Ping, mis en place il y a quatre ans par l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT). « Le projet était ambitieux, mais il porte aujourd’hui ses fruits », remarque-t-il.
Le tournoi individuel, qui a commencé hier, devrait donc apporter les confirmations attendues. « Les joueurs devront faire attention tout en se surpassant », conclut Rajessen Desscann.