Les sélections mauriciennes n’ont pas franchement réussi leur entrée en matière aux championnats d’Afrique cadets et juniors qui se déroulent depuis hier en Algérie. Une seule victoire enregistrée par les cadets, les autres équipes ayant chuté d’entrée.
Selon Didier Hao Thyn Voon, vice-président de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), il n’y a pas de surprise quant aux premiers résultats de l’équipe mauricienne. « Ils sont à la hauteur des moyens que nous avons. » Mais loin de rejeter toute la faute sur le système, il concède aussi que le niveau africain a pris l’ascenseur.
« Quand nous voyons que les Sud-Africains ont progressé alors que nous étions devant eux il n’y a pas si longtemps, on se rend compte que le niveau monte de plus en plus » soutient le vice-président de l’AMTT.
Cette première journée aura au moins servi à découvrir le niveau des adversaires. En juniors déjà, les choses semblent assez compliquées et la médaille de bronze de l’année dernière un lointain souvenir.
La journée de lundi a été particulièrement noire pour les Mauriciennes. Déjà, contre l’Afrique du Sud, elles ont chuté 2-3. Même scénario contre l’Algérie, pays hôte de la compétition, où Maurice chute 3-0. Il reste une dernière chance à jouer, contre l’Angola.
Mais Didier Hao Thyn Voon n’y croit pas trop. « À l’origine, si nous avions battu l’Afrique du Sud, on aurait eu des chances d’atteindre les demi-finales. Mais là, je pense que c’est un peu dur. »
Les cadettes, qui découvrent le niveau africain, ont aussi connu des déboires en cette première journée hier. Deux sorties, deux défaites contre la Tunisie et le Maroc. Deux fois 3-0. Là encore, les chances de médailles s’éloignent dangereusement. Et on voit mal Harsha Hauzaree et Élodie Ho Wan Kau prendre le dessus sur l’ogre égyptien, leader logique de ce groupe.
« Quelque part, je ne suis pas surpris. Les autres pays progressent plus vite, parce qu’ils bénéficient des moyens nécessaires », soutient encore Didier Hao Thyn Voon.
Par contre, la bonne nouvelle de la journée de lundi est venue des deux cadets Wassim Gukhool et Oomar Ahmed. Leur première sortie, face à l’Angola, leur a permis de s’offrir un grand bol de confiance avant d’affronter les autres adversaires. Leur première rencontre à ce niveau s’est soldée par une victoire 3-0 aux dépens de l’Angola. Reste maintenant à confirmer contre l’Algérie, la Tunisie et l’Égypte.
Même si les chances de médailles sont minimes, Didier Hao Thyn Voon croise les doigts pour la suite. « Il y aura les doubles et les simples. La chance se situe peut-être en juniors filles. Les garçons aussi seront à suivre. Mais il faut seulement espérer que le tirage au sort nous soit favorable. »
La compétition par équipes se poursuit aujourd’hui. Chez les juniors, Maurice affrontera l’Angola, avec l’espoir de décrocher au moins une victoire. Les cadettes, elles aussi, tenteront un improbable rachat contre l’Égypte, et les garçons, de leur côté, essaieront de se maintenir sur leur lancée.