Après le bronze, l’argent. Les jeunes pongistes, inscrits au programme Baby Ping de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), passeront d’ici peu à la Raquette d’argent, deuxième échelon dans leur apprentissage du tennis de table. Une situation qui réjouit les cadres techniques de l’AMTT, qui ont déjà à l’oeil la préparation de la relève pour les JIOI 2019.
Le projet Baby Ping semble porter ses fruits. Les exemples sont criants. Les victoires de Shawn Chan Kee, doublement titré chez les poussins et les benjamins, Ivana Desscann en poussines ou Harsha Hauzaree aux derniers championnats nationaux en sont la preuve. « Cela montre que l’idée derrière est respectée. Le projet Baby Ping porte déjà ses fruits », avance l’entraîneur national, Rajessen Desscann, un des concepteurs du projet.
Mais le projet ne s’arrête pas à ces noms. « Il y en a d’autres : Élodie Ho Wan Kau, finaliste, est aussi issue de ce projet », soutient-il. Ce qui est bien, c’est qu’ils sont tous détenteurs d’un certificat de Raquette de bronze. Maintenant, ils passeront à la deuxième étape.
Ils seront donc une vingtaine à aller chercher ce certificat de Raquette d’Argent, avant de participer à une compétition spécialement étudiée pour eux : les Jeunes Pongistes. « L’année dernière, nous avions enregistré une centaine de participants. Cette année, nous nous attendons à un chiffre avoisinant », explique Rajessen Desscann. Pour rappel, les catégories enregistrées l’année dernière étaient -8 ans, -10 ans et -12 ans.
Par ailleurs, l’AMTT se trouve en présence d’une invitation pour quatre pongistes, dont deux filles, et un dirigeant pour un déplacement pour le Tournoi de La Cressonnière à La Réunion. Pour l’instant, la participation mauricienne est suspendue à une décision du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). « Nous avons fait une demande auprès du MJS. Nous attendons toujours », avance Rajessen Desscann.
Ce dernier soutient que ce tournoi fait partie de la préparation des pongistes en vue des échéances de la saison prochaine. « Nous avons les championnats d’Afrique juniors. C’est un objectif à court terme. Et puis, nous aurons la chance de nous mesurer à des joueurs de D2 française. »
En effet, le club de la Cressonnière a invité un des clubs de D2 française. « En raison des obligations scolaires de certains pongistes, nous n’avons pas encore arrêté de liste. Cela viendra », conclut Rajessen Desscann.