Les pongistes qui prendront l’avion ce soir pour l’Algérie, où se dérouleront dès lundi les championnats d’Afrique cadets et juniors, ont des vues sur le podium. À partir de lundi, ils auront l’occasion de traduire leurs idées en action. Pour certains, il faudra faire mieux que l’année dernière, pour d’autres, il faudra justifier la confiance placée en eux.
Pour les anciens, il s’agit de ne pas rater la sortie. Il s’agit pour Widaad Gukhool, chef de file de l’équipe, de se montrer à la hauteur de la tâche. « Widaad est dans sa dernière année chez les juniors. Donc, je pense que ce sera une motivation supplémentaire », lance d’emblée Rajessen Desscann, l’entraîneur national, qui accompagnera la délégation.
Dans le sillage de Widaad Gukhool, on retrouve Isabelle Chowree qui, l’année dernière, avait raté de peu le World Cadet Challenge, pour avoir terminé cinquième du simple dames aux championnats d’Afrique cadets. Mais cette année, la donne a changé puisqu’elle passe en juniors. « C’est ma première année. L’année dernière, les juniors avaient pris le bronze. Avec Widaad et une des deux cadettes, je pense qu’on peut faire quelque chose », lance-t-elle.
Surtout qu’elle veut goûter à une médaille en juniors. « L’année dernière, j’ai été médaillée chez les cadettes. Maintenant, je vise une médaille chez les juniors. » Toutefois, le niveau change. Elle en est consciente. « Je sais que ce sera plus dur. Maintenant, il faudra se concentrer sur l’objectif. »
Selon le coach, le coup est jouable. « Nous avons des chances. La médaille est à portée de main. Mais la couleur dépendra de ce que les filles feront en Algérie. Il n’empêche qu’elles ont un rang à tenir et que j’ai entièrement confiance en elles. » Les deux juniors seront rejointes pour tournoi par équipes  par une des deux cadettes Élodie Ho Wan Kau ou Harsha Hauzaree.
D’un autre côté, on retrouve les plus jeunes. Certains, à l’instar de Omar Ahmed, Harsha Hauzaree et Élodie Ho Wan Kau, iront représenter Maurice pour la première fois. On sent chez eux une certaine tension due sans doute à l’importance de l’événement.
« Oui, il y a un peu de stress. Mais je pense qu’on arrivera à gérer ça », souligne Rajessen Desscann. Les athlètes aussi vont dans la même direction. « C’est la première fois que je voyage sans mes parents. J’ai un peu peur, mais je pense que ça ira mieux quand on sera là-bas », sourit Élodie Ho Wan Kau.
Même son de cloche chez Omar Ahmed, qui s’envole pour la première fois. Pour lui, représenter Maurice à cette compétition n’est pas une fin en soi. « Il s’agit de tirer le maximum des matches. Ce sera difficile, mais je pense que nous avons une chance de monter sur le podium. »
Harsha Hauzaree, elle aussi, pense à un podium. « Déjà, le but est d’acquérir de l’expérience. Puis, on visera une médaille. » De quelle couleur ? Elle est réaliste : elle vise le bronze. « Ce serait bien de décrocher une médaille. Le bronze, c’est ce qu’on vise. Maintenant, un autre médaille, ce serait bien. »
La délégation prend l’avion ce soir. Elle se rendra en France avant de rallier l’Algérie. Lundi, la compétition débutera. Ce n’est que le dimanche suivant qu’on pourra dresser un bilan qui, on espère, sera positif…