Le Centre national de tennis de table à Beau-Bassin accueillera la première compétition de l’année le 23 février prochain. L’occasion pour les joueurs de se tester en attendant la reprise de la ligue.
« Nous avons décidé de programmer le tournoi à handicap afin de permettre aux pongistes d’entrer dans le bain », explique l’entraîneur national Rajessen Desscann. En effet, ce tournoi a une particularité : les joueurs de divisions supérieurs accordent une avance de trois à six points à leurs adversaires, dépendant du classement du joueur adverse.
« Ce genre de compétition a eu lieu en Italie et en Europe. En reproduisant la même chose à Maurice, nous avons voulu aider les pongistes locaux à s’apparenter à des conditions qu’ils retrouveront certainement en compétition », avance l’entraîneur.
Ce tournoi a en effet permis de découvrir le talent de Wassiim Gukhool, qui s’est illustré trois fois. Ce dernier a d’ailleurs à chaque fois pris la mesure d’Allan Arnachellum dans chacune des trois finales qu’il a disputées jusqu’ici. « C’est ce genre de tournoi qui permet de découvrir de nouveaux talents », note-t-il.
Mais le tournoi à handicap ne sera qu’un prélude à la suite de la saison, qui s’annonce disputée. En effet, la deuxième compétition de l’année sera la ligue, qui se jouera sur six journées et dont le coup d’envoi sera donné le 1er mars. La manche aller se disputera jusqu’au 8 mars. Quant à la phase retour, elle n’a pas encore été approuvée. « Nous avons gardé la même durée que l’année dernière. Cela dit, il y aura malgré tout quelques changements dans la formule. »
Ainsi, le nombre de joueurs de la D1 sera revu à la baisse. De 16 actuellement, ce chiffre passera à 14 l’année prochaine. « Nous essayons de changer les choses progressivement. Mais que les pongistes se rassurent, ce n’est pas pour cette année. »
La D2 aussi connaîtra quelques changements. De 20 joueurs actuellement, ce nombre passera, en 2015, à 18. « Nous voulons aider les pongistes à se situer dans un environnement plus compétitif. Ce sera donc une bonne chose pour le tennis de table. »
Ce qui veut également dire que les montées et les descentes seront affectées. En effet, alors que les quatre premiers de la D2 passaient en D1, ils ne seront finalement que deux à aller en division supérieure. Par contre, quatre joueurs seront relégués à l’issue de la dernière journée, au lieu de deux.  « Ces changements aideront à mieux cerner la Ligue. Pendant quelque temps, il y a eu des matches qui ont été vraiment inégaux. Nous verrons donc ce que ça donne. »
De plus, cette année, Warren Li Kam Wa, tenant du titre, et Allan Arnachellum, deux des principaux prétendants à la victoire finale, ne seront pas là. Ils ont bénéficié d’une bourse du TFES pour un stage en Chine. « Wassiim Gukhool pourrait remporter la ligue cette année », estime Rajessen Desscann.
Mais ce dernier ne voit pas Gukhool conquérir le titre facilement. « Il y a d’autres joueurs qui pourraient bien faire et lui rendre la vie dure. Mais cela dit, il fait maintenant partie des favoris. »