La pongiste française, Sarah Hanffou, ancienne championne d’Afrique, sera à Maurice ce vendredi pour une durée de deux semaines. Elle servira de sparring-partner aux différentes sélections mauriciennes qui participeront respectivement aux Jeux de la Francophonie et aux Jeux de la CJSOI.
Du côté du staff technique de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), l’arrivée de Sarah Hanffou est accueillie avec un enthousiasme non-contenu. « Sarah Hanffou a un gros passé de joueuse. Elle est l’exemple à suivre pour les jeunes », souligne l’entraîneur Rajessen Desscann.
Sarah Hanffou n’est pas une inconnue de Maurice, ayant déjà posé ses valises dans l’île en 2009. Même sans obligations, elle avait accepté d’échanger quelques balles avec les joueurs. Mais cette fois, elle devra prodiguer des conseils aux joueurs des deux sélections nationales qui préparent les Jeux de la Francophonie, à Nice, en septembre prochain, et les Jeux de la CJSOI, en janvier 2014, à Djibouti.
« Avec son parcours, elle pourra certainement guider les pongistes afin que ces derniers puissent progresser », note le coach.
La venue de la pongiste a été rendue possible grâce au concours du Club Maurice Committee, qui a aidé l’AMTT à financer la venue de la joueuse. « Nous aimerions remercier le Club Maurice Committe et particulièrement Giandev Moteea, qui ont accepté de nous aider. C’est ce genre d’aide qui aidera à faire progresser la discipline. »
Pendant son passage, Sarah Hanffou animera également des séances d’entraînement avec les pongistes issus du projet Baby Ping Elite et Baby Ping. « Nous souhaitons que les pongistes profitent de son expérience. Elle a les qualités qu’on recherchait pour une sparring-partner. »
Un autre des points forts de son passage sera la séance de travail qu’elle aura avec le staff technique de l’AMTT, afin de permettre à l’Association de dégager une stratégie de formation. « Sarah Hanffou connaît le chemin vers le haut niveau. De plus, elle a participé aux JO et aux championnats du monde, à Paris, en juin dernier. Nous pensons que ce sera un plus pour les pongistes », ajoute l’entraîneur national.
De plus, elle devrait participer au Tournoi international qui se tiendra les 24 et 25 août prochains. « Sa présence va rehausser le niveau du tournoi », souhaite encore Rajessen Desscann.
Sarah Hanffou a connu un parcours assez atypique dans le monde du tennis de table. Alors qu’elle évolue en équipe de France chez les plus jeunes, elle choisit, à l’âge adulte, de défendre les couleurs du Cameroun, le pays natal de son père.
Un choix qu’elle ne regrettera pas, puisque, en 2011, elle deviendra championne d’Afrique, ce qui la qualifie pour les Jeux Olympiques de Londres, en 2012. Mais auparavant, elle fonde, dans son pays d’adoption, l’association Ping Sans Frontières, qui aide les enfants à pratiquer une discipline sportive. « Ca va les aider à ne pas traîner les rues », explique-t-elle dans un entretien accordé à la presse française.
Depuis son passage à Londres, où elle s’est fait éliminer au deuxième tour par sa compatriote et camarade de sélection, Xian Xifang, elle a mis sa carrière en veilleuse pour se consacrer à ses études de droit. Elle les réussit brillamment et se retrouve juriste pour l’armée française à 27 ans. Son aide, pour la sélection nationale, est tout à fait bienvenue.